Découvertes

Comment Apple compte nous faire à nouveau aimer l’iPad grâce à iOS 11

Apple

Si iOS 11 promet de belles avancées, c'est sans doute sur les nouveaux iPad Pro 10,5 et 12,9 pouces que le système d'exploitation pourra prendre toute son ampleur, notamment avec l'ajout d'une fonction "Drag & Drop" et d'un explorateur de fichiers.

Publicité

Il est loin, le temps où la tablette d’Apple était un véritable objet de désir, le symbole d’une époque où un écran presque aussi maniable qu’une feuille de papier A4 résonnait comme une révolution dans nos usages quotidiens de la technologie. Aujourd’hui, l’iPad a été relégué, tel un vieux jouet qui ne nous amuse plus, dans l’un des tiroirs poussiéreux de notre bureau. Au mieux, on l’a volontiers offert à notre père, qui s’en sert plusieurs fois par semaine pour jouer à CandyCrush ("il y voit mieux les bonbons"). Oui, on exagère un peu (beaucoup ?), mais avouons que la réalité se rapproche dangereusement de ce tableau.

VOIR AUSSI AU SUJET DE LA WWDC 2017: Faire-part: le petit HomePod, l’enceinte intelligente d’Apple, est enfin né 

L’iPad Pro 10,5 pouces est aussi ergonomique que l’iPad de 9,7 pouces

Lors de sa keynote d’ouverture de la WWDC 2017, Apple nous a montré qu’il semblait décidé à reprendre les choses en main. D’abord en renforçant les caractéristiques techniques de son iPad Pro 12,5 pouces. Ensuite, en proposant un nouveau format de sa célèbre tablette : l’iPad Pro 10,5 pouces, aussi ergonomique que l’iPad de 9,7 pouces, avec des bords moins épais et un écran 120 Hz (contre 60 Hz précédemment) plus grand que celui de son prédécesseur.

Meilleur format donc, mais aussi meilleure fluidité d’affichage, meilleure expérience photo (12 mégapixels pour le capteur arrière, comme sur l’iPhone, contre 7 pour le capteur frontal), et, surtout, meilleur OS. Car c’est bien avec son système d’exploitation efficacement mis à jour que la firme de Cupertino compte renouveller sa tablette, et surtout, rattraper dans ses filets des acheteurs en fuite ces derniers mois.

Dock, Files et Notes au service de la productivité

Il faut dire qu’iOS 11 paraît avoir été pensé pour les écrans de "grande" taille, autrement dit ceux dont le format excède celui des iPhone 4,7 pouces. On y retrouve un Dock intégralement repensé, qui fonctionne à peu près de la même manière que le Dock sous macOS. De quoi nous donner le sentiment de surfer sur un véritable laptop hybride, et moins sur un appareil mobile.

Mais ce n’est pas tout : Apple lance Files, un explorateur qui centralise des fichiers à partir de multiples services comme Dropbox, Google Drive ou encore Box. L’application nous permet également le "Drag & Drop", soit l’action de glisser et de déposer ces mêmes fichiers directement dans d’autres tâches, comme dans un mail, un éditeur de photo ou encore dans Notes. Pour ce type d’action, le split-écran (soit l’écran divisé en plusieurs petits écrans nous offrant un aperçu des applications ouvertes) est donc désormais disponible, notamment avec l’apparition des fenêtres ajustables.

L’application Notes, citée précédemment, se voit revue en profondeur. Celle-ci intègrera désormais un "scanner de documents" via le capteur photo, agrémenté de quelques outils d’édition bien pratiques (curseur de luminosité, de redressement de la feuille, feutres pour apposer des annotations…). Tout pour nous rappeler, là encore, une interface d’édition d’image digne d’un véritable ordinateur.

L’édition d’image, justement, semble être propulsée à un bien plus haut niveau grâce au nouveau stylet de cet iPad Pro, l’Apple Pencil. D’une précision vraisemblablement inégalée, il s’approche, d’après la marque, d’un véritable stylo une fois en main.

En 2017, Apple mise donc tout sur la productivité pour nous réconcilier avec l’iPad. Même s’il faudra tester la bête pour en jauger réellement l’utilité, il se pourrait bien qu’elle remplace, du moins dans nos sacs de voyage, notre laptop. Disponibles dès la semaine prochaine, il faudra compter 739 euros pour sa version Wi-Fi et 899 euros pour sa version Wi-Fi et 4G, mais aussi choisir parmi trois configurations de mémoire interne : 64 Go, 256 Go et 512 Go, pour le modèle 10,5 pouces comme pour le 12,9 pouces. Et enfin, on se devra d'ajouter 109 euros pour le stylet, vendu séparément, et 179 euros pour le clavier physique.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine