Accéder au contenu principal

Le comble pour "Wonder Woman", c’est d’avoir été produit par le secrétaire du Trésor de Trump

WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC ENTERTAINMENT, LLC / Clay Enos/ TM & (c) DC Comics / T.J. Kirkpatrick/Bloomberg via Getty Images

Le film "Wonder Woman" est déjà un carton au box-office mondial. Et aussi étrange que cela puisse paraître, cette ode féministe est arrivée sur grand écran grâce à l’argent d’un membre de l’administration de Donald Trump, Steven Mnuchin.

PUBLICITÉ

Le gouvernement de Donald Trump n’a franchement pas fait avancer la cause des droits des femmes aux États-Unis. Bien au contraire. Pourtant, parmi la longue liste des producteurs du blockbuster féministe "Wonder Woman", figure le secrétaire du Trésor Steven Mnuchin, équivalent de notre ministre des finances.

VOIR AUSSI : Wonder Woman virée de son poste d’ambassadrice des droits des femmes à l’ONU

Sur la fiche du film "Wonder Woman", au cinéma ce mercredi en France, le site IMDb répertorie bien le nom de Steven Mnuchin parmi les producteurs exécutifs du long-métrage dont Gal Gadot est l’héroïne, comme l’a repéré Mashable. Un film qui prône pourtant tout le contraire des idées machistes de Donald Trump et de son gouvernement.

En fait, cet ancien cadre de la banque Goldman & Sachs est aussi producteur de films depuis 2004 à Hollywood. Le site Business Insider avait notamment listé les derniers blockbusters qui avaient été financés par la société de production Dune Entertainment de Steven Mnuchin, en partenariat avec RatPac Entertainment. "Le Roi Arthur : La légende d’Excalibur", "Lego Batman, le film", "Mad Max : Fury road" ou encore "Suicide Squad" et "Batman v Superman : L’Aube de la justice" en font partie.

Envers et contre toute éthique

Alors qu’il n’était encore que candidat au poste de secrétaire du Trésor américain en janvier dernier, Steven Mnuchin avait promis de démissionner de son poste de président de Dune Entertainment et de cesser tout intérêt financier chez Dune dans les 90 jours et chez RatPac-Dune dans les 120 jours, comme le signalait le Hollywood Reporter.

Pourtant en mars dernier, Steven Mnuchin s’était risqué à violer les règles de l’éthique en incitant les parents "à envoyer tous leurs enfants voir ‘Lego Batman’", un film sur lequel RatPac-Dune touche des revenus. Et si le proche de Donald Trump a démissionné de la tête de Dune Entertainment, c’est aujourd’hui sa fiancée Louise Linton qui fait office de PDG.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.