Accéder au contenu principal

Avec le site TrumpiLeaks, Michael Moore encourage l'administration Trump à dévoiler des documents compromettants

Donald Trump VS Michael Moore, round 12 814.
Donald Trump VS Michael Moore, round 12 814. Composite Mashable/Getty Images

Le documentariste et cinéaste américain Michael Moore a lancé TrumpiLeaks, une plateforme pour inciter les lanceurs d'alerte à lui faire parvenir des documents confidentiels pouvant aboutir à la destitution de Donald Trump.

Publicité

Michael Moore l’a promis : il va "dissoudre" l’administration Trump. Et pour accomplir cette mission, le cinéaste militant ne compte pas seulement s'appuyer sur son prochain documentaire. Mardi 6 juin, Michael Moore a ouvert la section TrumpiLeaks sur son site web.

VOIR AUSSI : Michael Moore veut que The Rock devienne président des États-Unis, parce que de toute façon plus rien n'a de sens

Cette rubrique, comme son nom l’indique, est destinée à récupérer toutes les informations susceptibles de mettre en péril le président américain. "Les patriotes ayant connaissance de crimes, d'abus de confiance ou de fautes graves commis par Donald J. Trump et ses associés ont le devoir de rapporter ces faits afin de protéger les États-Unis d'Amérique de la tyrannie", martèle Michael Moore dans une tribune traduite en français et publiée sur le Huffington Post Maghreb.

Guide de survie pour lanceur d’alerte

Pour faire simple, les lanceurs d’alertes disposant de documents concernant Donald Trump pourront les transférer sur le site. "TrumpiLeaks utilise les technologies les plus avancées afin de garantir votre anonymat", assure le documentariste. Dans le même temps, Moore explique que la confidentialité totale n’existe pas dans lors d’échanges numériques, surtout lorsqu'il s'agit de fuites gouvernementales. L’arrestation de Reality Leigh Winner, la jeune femme à l'origine de la fuite de documents de la NSA, est là pour nous le rappeler.

En plus de cette récolte d’informations, TrumpiLeaks fait office de petit guide de survie pour quiconque souhaite devenir, à son niveau, lanceur d’alerte. Le site met donc en avant plusieurs outils et logiciels réputés pour être sûrs. Pour échanger par messages, on nous conseille les applications WhatsApp, Signal ou bien Peerio. Michael Moore a également partagé le numéro dont il se sert sur ces plateformes ainsi que la clé publique qu’il utilise pour envoyer et recevoir des messages cryptés. Une adresse postale est aussi mise à disposition. 

"Je suis conscient des risques qu'une telle démarche comporte et des problèmes que nous pourrions connaître", poursuit Michael Moore avant de conclure : "Mais les enjeux sont trop sérieux pour ne pas courir de risque. Au même titre que les Pères fondateurs, je ferai tout pour vous appuyer."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.