Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’invité du jour

Bassma Kodmani : "Assad, un jour, rendra compte pour ses crimes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis : la hausse des taux, un risque pour l'économie ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jair Bolsonaro : vers "un retour de la dictature au Brésil" ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Bioéthique, le tournant ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La marine marocaine tire sur une embarcation de migrants, faisant un mort

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls traverse la frontière pour devenir maire

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Ugo Bernalicis : "La France de Macron rejoint Salvini"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Amélie de Montchalin : "Ce budget affirme que le travail paie"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

EUROPE

À Athènes, Bruno Le Maire se dit confiant avant un Eurogroupe crucial pour la Grèce

© Angelos Tzortzinis, AFP | Bruno Le Maire a rencontré Alexis Tsipras, à Athènes, lundi 12 juin.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/06/2017

À Athènes, lundi, le ministre français de l'Économie s'est dit optimiste pour le prochain Eurogroupe consacré à la dette grecque, malgré les divergences entre Berlin et le FMI. La Grèce espère le versement crucial d'une nouvelle tranche d'aide.

Bruno Le Maire était à Athènes, lundi 12 juin, pour "faciliter les négociations" sur la dette grecque en vue de l'Eurogroupe de jeudi. Mission réussie aux yeux du ministre français de l'Économie.

"Depuis quinze jours, je multiplie les rencontres et je suis optimiste que nous aurons une bonne solution, nous ne sommes pas loin d'un accord (à l'Eurogroupe)", a également assuré Bruno Le Maire devant le Premier ministre grec, Alexis Tsipras.

Bruno Le Maire : "Je multiplie les rencontres pour parvenir à un accord le 15 juin"

Au cours de sa visite, le ministre français a "salué le courage d'Alexis Tsipras" et du gouvernement grec dans son ensemble pour "les décisions importantes et difficiles qu'ils ont prises au cours des derniers mois", en acceptant notamment de faire voter des réformes ardues pour la population, mais censées ramener la Grèce à la santé économique.

Un Eurogroupe déterminant

La Grèce a notamment besoin que l'Eurogroupe s'entende sur le prochain déboursement, dans le cadre du plan d'aide de 86 milliards d'euros signé en juillet 2015. Le pays doit en effet rembourser plus de sept milliards d'euros à ses créanciers le mois prochain.

La situation est actuellement bloquée parce que la zone euro, en particulier l'Allemagne, exige que le FMI participe financièrement au plan, mais celui-ci ne veut pas le faire sans engagement des Européens à alléger la dette grecque (179 % du PIB). Or Berlin est très réticent à un tel engagement avant les législatives de septembre.

Avec AFP

Première publication : 12/06/2017

  • GRÈCE

    La Grèce fait des concessions pour obtenir une nouvelle ligne de crédit de l'UE

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Athènes et ses créanciers s'entendent sur les efforts grecs à fournir

    En savoir plus

  • GRÉCE

    Allègement de la dette : la Grèce toujours dans l'attente d'un accord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)