Accéder au contenu principal
UNION EUROPÉENNE

Grèce : accord de la zone euro pour débloquer 8,5 milliards d'euros

Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem et le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Pierre Moscovici, au Luxembourg le 15 juin 2017.
Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem et le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Pierre Moscovici, au Luxembourg le 15 juin 2017. John Thys, AFP
2 mn

Les ministres des Finances de la zone euro ont annoncé jeudi s'être entendus sur le versement à la Grèce d'un nouveau prêt de 8,5 milliards d'euros, écartant le spectre d'une nouvelle crise.

Publicité

C’est le soulagement pour les pays de la zone euro. Les ministres des Finances ont annoncé jeudi 15 juin s'être entendus sur le versement à la Grèce d'un nouveau prêt de 8,5 milliards d'euros, écartant ainsi le spectre d'une nouvelle crise.

>> À lire sur France 24 : "Grèce : Paris propose un compromis à l'Eurogroupe pour l'allègement de la dette"

"Je suis heureux d'annoncer que nous avons conclu un accord sur tous les éléments", s'est félicité Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, qui réunit les ministres des Finances de la zone euro, à l'issue d'une réunion en présence de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde.

Cette dernière a immédiatement annoncé son intention de proposer au FMI de participer aussi à ce plan d'aide, mettant fin à des mois de désaccords sur cette question.

L'accord conclu jeudi soir, qui ne faisait guère de doute étant donné l'optimisme unanime affiché avant la réunion, constitue un véritable soulagement pour la zone euro.

Il permet d'enfin relancer le troisième plan d'aide à la Grèce, d'un montant de 86 milliards d'euros, signé en juillet 2015, qui patinait depuis des mois, à cause de divergences entre des membres de la zone euro – essentiellement l'Allemagne – et le FMI.

Le nouveau déboursement accordé à la Grèce lui permettra de rembourser in extremis plus de 7 milliards d'euros de créances arrivant à échéance en juillet, repoussant le risque d'une crise estivale.

"Nous avons réussi à trouver un accord global qui va permettre à la Grèce de tourner la page d'une période si difficile", s'est réjoui le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.