Accéder au contenu principal

Israël: une policière poignardée, trois assaillants abattus

2 mn
Publicité

Jérusalem (AFP)

Une policière israélienne a été poignardée et grièvement blessée vendredi près de la Vieille ville de Jérusalem et trois assaillants présumés ont été tués, a indiqué la police israélienne.

"Une policière aux frontières blessée grièvement dans une attaque à la porte de Damas", l'une des entrées de la Vieille ville, a indiqué le porte-parole de la police Micky Rosenfeld dans un communiqué.

"Trois terroristes arabes abattus par des unités de police", a-t-il ajouté.

Selon la police, deux assaillants ont ouvert le feu sur un groupe de policiers qui ont répliqué, tandis qu'un troisième a poignardé une policière à quelques mètres de là, avant d'être abattu.

Des médecins ont affirmé que quatre autres personnes avaient été blessées dans l'attaque, deux légèrement et deux modérément.

Le chef de la police de Jérusalem Yoram Halevy a identifié les trois assaillants comme des Palestiniens de Cisjordanie.

Les forces de sécurité palestiniennes ont affirmé que l'un d'eux était Amer Badawi, 31 ans, habitant de la ville d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée.

L'attaque est survenue alors que des dizaines de milliers de Palestiniens de Jérusalem-Est et de Cisjordanie occupée assistaient à des prières sur le site de la mosquée Al-Aqsa, à l'occasion du troisième vendredi du mois de jeûne du ramadan.

Israël a assoupli les restrictions d'entrée des Palestiniens de Cisjordanie en Israël pour le ramadan.

Mais "un grand nombre de jeunes (palestiniens) entrent (en Israël) sans permis, ils profitent du ramadan pour être à Jérusalem", a déclaré M. Halevy aux médias sur les lieux de l'attaque.

Les Territoires palestiniens et Israël sont le théâtre d'une vague de violences qui a causé la mort depuis le 1er octobre 2015 de 272 Palestiniens, 41 Israéliens, deux Américains, deux Jordaniens, un Erythréen, un Soudanais et une Britannique, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes, souvent commises à l'arme blanche par de jeunes gens isolés.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.