Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Comment En marche ! 'coache' ses futurs élus"

France24

Au menu de cette revue de presse française, le raz-de-marée annoncé de La République en Marche au second tour des législatives. Une victoire qui suscite des interrogations face à l'inexpérience des futurs élus de la République. La presse revient aussi sur ce rebondissement 32 ans plus tard... Le corbeau dans l'affaire Grégory est-il en passe d'être confondu?

Publicité

La presse française titre largement ce vendredi sur le second tour des législatives avec cette victoire écrasante de La République en marche qui se confirme et dépasse les projections à l’issue du premier tour. Pour Les Échos "ce n’est plus une vague qui semble se dessiner mais un véritable raz de marée". Selon un dernier sondage, LREM et son allié du Modem devraient décrocher de 440 à 470 sièges sur les 577 que compte l’Assemblée Nationale. Le premier groupe d’opposition, de la droite et du centre obtiendrait de 70 à 90 sièges.

La Croix anticipe cette arrivée massive de "novices aux portes de l’assemblée" et pose la question de leur formation : "comment En Marche ! va-t-il coacher ses futurs élus ?".
A en juger par les témoignages dans Libération de ceux qui sont passé par là, il n’est pas facile de s’improviser député à l’Assemblée nationale. Le Palais Bourbon apparait comme "un monde complexe et codifié pour lequel il n’existe pas de mode d’emploi".

De leur côté, Les Républicains et leurs alliés de l’UDI s’attendent à une contre-performance synonyme de règlement de comptes. Le Parisien titre sur "ces frondeurs qui s’organisent à droite". Les "Macron-compatibles" s’insurgent contre ceux qui ont soutenu François Fillon pendant la présidentielle et qui ont selon eux précipité la défaite. Alors l’Opinion s’interroge : va-t-on vers une scission des Républicains?

L’affaire Grégory est de nouveau à la Une des quotidiens français. Le célèbre fait divers connaît un nouveau rebondissement. Trente-deux ans après, le fait divers le plus marquant qu’ait connu la société française est-il sur le point d’être élucidé ?

Liberation titre aujourd’hui en Une sur ces nouvelles expertises graphologiques qui relancent l’enquête et semblent incriminer aujourd’hui la grand-mère et la grand-tante de l’enfant.
Mais impossible pour ce journal de parler de l’affaire Gregory sans revenir sur cette année 1985 où tout un pays avait les yeux tournés vers la Vologne. "La place invraisemblable qu’a prise l’affaire Gregory dans la psyché française en a fait plus qu’un fait divers" estime Libération. Elle a même incité le journal à l’époque à demander à Marguerite Duras de se muer en reporter…

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.