Ferrand: "Pas question d'immunité" parlementaire si la justice "souhaite m'entendre"

Paris (AFP) –

Publicité

Richard Ferrand, mis en cause dans une affaire immobilière et réélu dimanche député du Finistère, a assuré mardi sur RTL qu'il n'était "pas question d'immunité" parlementaire si la justice souhaite l'entendre dans le cadre de l'enquête préliminaire dont il fait l'objet.

"Il n'est pas question d'immunité, si le procureur souhaite m'entendre, il m'entendra, cela va de soi, évidemment, évidemment", a affirmé le ministre de la Cohésion des territoires à qui Emmanuel Macron a demandé de quitter le gouvernement pour "briguer la présidence du groupe" La République en marche à l'Assemblée nationale.