Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le nouveau visage de l'Assemblée"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, mardi 20 juin, le nouveau visage de l’assemblée nationale, où 430 députés entrent pour la première fois. L’attentat déjoué hier sur les Champs-Elysées. Et de nouvelles découvertes du télescope spatial Kepler.

PUBLICITÉ

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, le nouveau visage de l’assemblée nationale, qui compte 430 nouveaux députés sur 577.
 
«Le changement attendu est arrivé», annonce la Croix, en rappelant qu’il y a cinq ans, ils n’étaient que 230 députés dans ce cas - un renouvellement que le journal explique par l’émergence d’une nouvelle force politique - les 347 députés investis par La République en marche étant à 93 % de nouveaux venus, par l’entrée en vigueur de l’interdiction du cumul des mandats, voté sous le précédent quinquennat, qui a amené des dizaines de députés à préférer leur fonction locale et par le renforcement des pénalités financières pour non-­respect de la parité. Plus de femmes, plus de jeunes: 68 femmes en plus, 65 retraités en moins, un rajeunissement de cinq ans en moyenne, par rapport à 2012. «L’assemblée change de visage, au point que vous pourriez ne plus la reconnaître», s’enthousiasme l’Obs, qui évoque aussi l’arrivée d’un benjamin, élu Front national, né en 1993 et le boom des chefs d’entreprise, qui passent de 19 à 41. Près de 50 élus au total affichent effectivement sur leur CV le fait de diriger ou d’avoir dirigé une entreprise. «Ces patrons-députés qui veulent tout dépoussiérer réussiront-ils à briser les codes de l’Assemblée nationale?», s’interroge l’Opinion. Ces nouveaux députés sont accueillis tout au long de cette semaine à l’assemblée. Libération raconte comment de nombreux primo-députés se sont précipités dès hier au Palais-Bourbon pour commencer à apprivoiser les lieux - des nouveaux venus que Libé dit avoir repérés  à leurs yeux écarquillés», ne perdant pas une miette du prestigieux décor, certains n’étant entrés qu’une fois à l’Assemblée, en visite guidée ou pour les journées du patrimoine. Première étape: récupérer la mallette qui contient le règlement interne, l’écharpe tricolore et l’insigne à porter dans les cérémonies.
 
Oui, cette nouvelle Assemblée nationale «offre le visage rafraîchissant» d’une «chambre aérée», écrit Libération, qui juge toutefois cette diversité trop limitée. «Nous étions sous le règne de l’ENA. Nous passons sous celui de l’Essec», ironise le journal. «L’aphorisme est caricatural, (mais) il exprime pourtant une réalité: la «société civile» dont est issu le massif contingent de La République en marche nouvellement élu, ne reflète guère la réalité statistique de la société française. Peu d’ouvriers et d’employés, peu de paysans, beaucoup de (très) diplômés et une majorité relative de cadres issus du secteur privé». Alors que le Palais-Bourbon a été renouvelé aux trois quarts, la volonté de «dégagisme» a-t-elle vraiment joué? «Pas sûr», d’après 20 minutes. «Faire du neuf avec du vieux», «faire du vieux avec du neuf». La nouveauté n’est pas synonyme de renouveau, prévient le quotidien, qui rappelle que de nouveaux députés très bien rôdés à la politique font aussi leur première rentrée, comme Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, tandis que le parti Les Républicains et le PS, comptent respectivement 56% et 79% de députés réélus.
 
Cette nouvelle assemblée comptera au total 29 députés à la gauche de la gauche. Ensemble, la France insoumise et le parti communiste envoient au palais Bourbon «29 députés pour s’opposer aux projets Macron», selon l’Humanité, tandis que l’Obs s’interroge sur le sort d’une espèce en voie de disparition. «Où sont passés les députés écologistes?» - le magazine rappelle que le groupe Europe Ecologie les Verts est passé de 18 élus à un seul, entre 2012 et 2017, la moitié étant partis chez Emmanuel Macron, ou ailleurs, les autres ayant tout simplement été battus.
Lui est un ancien socialiste, et n’a pas été battu, mais son patron a tout de même choisi de « l’exfiltrer » du gouvernement, dixit le Figaro. Richard Ferrand, mis en examen dans une affaire immobilière, quitte le ministère de la Cohésion des territoires pour prendre la présidence du groupe La République en marche à l’assemblée. Non, jure son patron, il ne s’agit pas de l’envoyer vers un poste moins exposé, mais plutôt de faire de l’ancien secrétaire général du mouvement «une pièce maîtresse du dispositif de la majorité».
 
Un mot, pour terminer, de l’attentat déjoué hier sur les Champs Elysées. Le Parisien s’interroge sur la multiplication des attaques, en France mais aussi au Royaume-Uni. «Nice, Paris, Manchester, Londres, la liste ne cesse de s’allonger, obligeant services de renseignements et forces de l’ordre à une attention maximale»,  écrit le journal, qui rapporte que l’assaillant des Champs-Elysées, fiché pour radicalisme, avait, en toute légalité, l’autorisation de posséder des armes. «Une aberration que la loi antiterroriste présentée demain par le nouveau ministre de l’Intérieur doit, de toute urgence, corriger», estime le Parisien. D’après le ministre de l’Intérieur, cité par Slate, l’attaque d’hier justifie, en tout cas, la pérennisation de l’état d’urgence – dont Le Monde a révélé il y a quelques jours que le gouvernement souhaitait l’intégrer dans le droit commun.
 
Je ne vous laisse évidemment pas filer là-dessus - une info pour celles et ceux auxquels cette riante actualité donnerait l’envie d’aller voir ce qui se passe ailleurs, trouvée du côté de l’Obs. Le télescope spatial Kepler a découvert 219 nouveaux mondes lointains en-dehors de notre système solaire, dont dix de taille comparable à la Terre, et en zone possiblement habitable. Le seul petit hic, c’est qu’elles se trouvent assez loin - à quelque 2000 années-lumière, pour certaines.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.