Accéder au contenu principal

Wall Street ouvre en léger repli au lendemain de records

3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street a débuté la séance légèrement dans le rouge mardi au lendemain de nouveaux records, le marché gardant un oeil sur les commentaires de responsables de la Réserve fédérale et sur le pétrole: le Dow Jones lâchait 0,08% et le Nasdaq 0,24%.

Vers 13H50 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 16,83 points à 21.512,16 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 14,80 points à 6.224,22 points. L'indice élargi S&P 500 perdait 7,58 points, soit 0,31%, à 2.445,88 points.

La Bourse de New York avait terminé en nette hausse lundi, portée par la vigueur des valeurs phare du secteur technologique: le Dow Jones avait gagné 0,68% et le S&P 500 0,83%, tous deux terminant à des sommets en clôture, et le Nasdaq, à dominante technologique, avait avancé de 1,42%.

Mardi, en l'absence d'indicateur majeur et "faute d'informations vraiment significatives du côté des entreprises", "les prix du pétrole peuvent être susceptibles de faire un peu bouger les choses", a relevé Patrick O'Hare de Briefing.

Le baril de brut coté à New York a débuté la séance en nette baisse, à son plus bas niveau en séance depuis le début de l'année.

Les majors pétrolières Chevron (-1,56%) et ExxonMobil (-1,23%) en pâtissaient.

Les investisseurs surveillaient aussi des commentaires de responsables de la banque centrale américaine, qui a décidé la semaine dernière de relever ses taux directeurs pour la deuxième fois cette année et indiqué qu'elle prévoyait toujours une troisième hausse d'ici fin 2017.

Le président de l'antenne locale de Chicago Charles Evans a indiqué lundi après la clôture "être en faveur d'une approche lente et graduelle sur le relèvement des taux d'intérêt de la Fed et sur la réduction de son bilan", a relevé Patrick O'Hare. "Le marché n'a pas été surpris par le ton prudent de cette perspective", a-t-il ajouté.

Le président de l'antenne de Boston Eric Rosengren a lui estimé dans une présentation effectuée à Amsterdam que des taux d'intérêts bas pouvaient poser des problèmes à la stabilité financière.

Son homologue de l'antenne de Dallas Rob Kaplan doit prendre la parole dans la journée.

Le marché attend par ailleurs dans la matinée un discours du président républicain de la Chambre des représentants Paul Ryan qui doit s'exprimer sur la réforme fiscale promise par le président Donald Trump.

Le marché obligataire montait, le rendement des bons du Trésor à 10 ans s'affichant à 2,178%, contre 2,191% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,759% contre 2,787% précédemment.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.