Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La colère de Jean-Luc Mélenchon face aux perquisitions divise sur la toile

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit/UE : la peur du vide ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Avec "Forte", Salim Saab rend hommage aux femmes artistes du monde arabe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival Lumière de Lyon : Jane Fonda à l’honneur

En savoir plus

FOCUS

La frontière irlandaise, pierre d'achoppement du Brexit

En savoir plus

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Marché des satellites : la concurrence des géants du numérique

En savoir plus

Moyen-Orient

Le roi Salmane d'Arabie saoudite nomme son fils Mohammed nouveau prince héritier

© Bandar al-Jaloud, palais royal d'Arabie saoudite, AFP | Le nouveau prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, le 11 avril 2017.

Vidéo par Sophie ALAVI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/06/2017

Le roi Salmane d'Arabie saoudite a nommé mercredi par décret son fils Mohammed nouveau prince héritier. Il remplace Mohammed ben Nayef, limogé de ses fonctions de vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur.

L'Arabie saoudite a un nouveau prince héritier. Mohammed, le fils du roi Salmane, a été nommé mercredi 21 juin par décret nouveau prince héritier du royaume. Le décret royal stipule que cet homme de 31 ans à la réputation de réformateur prend également le poste de vice-Premier ministre et conserve ses fonctions de ministre de la Défense.

Mohammed ben Salmane remplace ainsi le prince Mohammed ben Nayef, limogé de son statut de prince héritier mais aussi de ses fonctions de vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur, selon la décision du roi.

>> À lire : Cinq questions sur l'ordre de succession en Arabie saoudite

Il confirme ainsi son ascension fulgurante depuis qu'il a été nommé ministre de la Défense, puis vice-prince héritier peu après l'accession de son père au trône au début de 2015 à la mort de son demi-frère Abdallah.

Sa nomination comme héritier du trône a été cautionnée par 31 sur 34 membres du Conseil d'allégeance, selon la télévision d'État Al-Ikhbariya. Cet organe, qui a notamment pour rôle de désigner le prince héritier à la majorité de ses membres, avait été créé à la suite d'une réforme des modalités de succession introduite en 2006 pour assurer une transition pacifique du pouvoir dans cette monarchie ultraconservatrice du Golfe, première puissance pétrolière mondiale.

Avec AFP
 

Première publication : 21/06/2017

  • DIPLOMATIE

    Qatar vs Arabie saoudite : les raisons d'une rupture diplomatique

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le Parlement égyptien approuve la rétrocession de deux îles à l’Arabie saoudite

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La crise du Golfe ravive les tensions entre l'Érythrée et Djibouti

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)