Accéder au contenu principal

Microsoft open source

JEFF CHIU, AP

Microsoft Azure est la plateforme applicative en nuage de Microsoft.

PUBLICITÉ

Entre Microsoft et l'open source, le mariage de raison est plus que consommé.

La firme de Redmond est devenue un membre "Platinium", un titre de haute importance au sein de la fondation. John Gossman, un dirigeant de Microsoft et architecte en chef de l’équipe Azure, fait désormais partie du comité de direction de Linux.

Mais cette union officialisée n’est pas qu’emblématique. À l’heure actuelle, les infrastructures cloud de Google et d’Amazon reposent en grande partie sur Linux. Chez Microsoft, on rapporte que près d’un tiers des machines virtuelles provisionnées sur Azure – sa plateforme de service cloud – tournent sous Linux. Il faut surtout rappeler que le système d’exploitation libre est aussi lié à l’une des plus grandes innovations de ces dernières années dans le monde du cloud : celle du container Docker, sorte de machine virtuelle légère qui repose sur des éléments Linux et qui a permis d’étendre la flexibilité et la portabilité d’exécution d'une application.

Son nom évoque le « cloud computing », ou informatique en nuage (l'externalisation des ressources informatiques d'une entreprise vers des datacenters distants).

VOIR AUSSI : Vers une "cloudisation" du monde, pour le meilleur et pour le pire

a

a

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.