Accéder au contenu principal

Wall Street proche de l'équilibre après l'ouverture

3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street oscillait autour de l'équilibre à l'ouverture jeudi, le marché surveillant le petit rebond des prix du pétrole et après un indicateur sur l'emploi un peu moins bon que prévu: le Dow Jones lâchait 0,02% et le Nasdaq 0,06%, après avoir tous deux débuté dans le vert.

Vers 13H40 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 4,63 points à 21.406,35 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 3,86 points à 6.230,09 points. L'indice élargi S&P 500 cédait 0,06%, ou 1,57 point, à 2.434,04 points.

Wall Street avait terminé sans direction mercredi, tiraillée entre le repli du secteur de l'énergie dans le sillage de la chute des cours de l'or noir et la bonne tenue des titres liés à la santé: le Dow Jones avait perdu 0,27% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,74%.

Ce jeudi matin, "les indices démarrent tous sur la même note, anémique", a remarqué Patrick O'Hare de Briefing.

Un indicateur sur les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, qui ont augmenté un peu plus que ne le prévoyaient les analystes, "n'a pas beaucoup fait bouger les indices puisque cela reste près des prévisions et cohérent avec la tendance encourageante observée depuis quelques temps", a-t-il ajouté. Le département du Travail a recensé le dépôt de 241.000 demandes pour la semaine close le 17 juin alors que les analystes s'attendaient à 240.000 nouvelles inscriptions au chômage.

Les investisseurs continuaient à observer de près les évolutions des cours du pétrole, descendus mercredi à leur plus bas niveau depuis août 2016 en raison d'une offre abondante au niveau mondial.

Le marché de l'or noir tentait bien un léger rebond à l'ouverture à New York "mais ce mouvement est plus technique que vraiment fondamental", selon Patrick O'Hare. Aussi "même les prix du pétrole ne font pas vraiment une différence ce matin" à la Bourse, a-t-il avancé.

Le secteur aérien était par ailleurs observé de près alors que Qatar Airways a indiqué vouloir acquérir environ 10% du capital de la compagnie américaine American Airlines. Cette dernière prenait 3,52%, entraînant dans son sillage ses concurrentes Delta Air Lines (+1,42%) et United Continental (+1,13%).

La séance était aussi marquée par l'arrivée sur le New York Stock Exchange d'Altice USA, la filiale américaine de l'empire des télécoms et des médias de Patrick Drahi entrée au prix de 30 dollars par titre. Le titre n'avait pas commencé à coter dans l'immédiat.

Le marché obligataire montait, le rendement des bons du Trésor à dix ans descendant à 2,139%, contre 2,163% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans reculant à 2,714% contre 2,727% précédemment.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.