Accéder au contenu principal

Wall Street en très légère baisse en attendant des indicateurs

3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street a débuté la séance en très légère baisse vendredi en attendant des indicateurs sur l'économie et l'immobilier aux Etats-Unis ainsi que des interventions de responsables de la banque centrale américaine: le Dow Jones perdait 0,19% et le Nasdaq 0,09%.

Vers 13H40 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 39,67 points à 21.357,62 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 5,88 points à 6.230,80 points. L'indice élargi S&P 500 cédait 0,03%, ou 0,63 point, à 2.433,87 points.

La Bourse de New York avait terminé sans direction jeudi, dans une séance marquée par la bonne tenue des valeurs de la santé et le repli des titres financiers: le Dow Jones avait lâché 0,06% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,04%.

La séance vendredi sera ponctuée par la publication des indices PMI sur l'activité manufacturière et dans les services aux Etats-Unis ainsi que par des chiffres sur les ventes de logements neufs en mai.

Ces indicateurs seront en partie lus à l'aune de leur réception par la Réserve fédérale américaine (Fed) selon les analystes d'ADS Securities.

"La Fed n'a pas pris en compte le fléchissement récent des indicateurs américains" lorsqu'elle a assuré la semaine dernière être prête à relever ses taux d'intérêt une troisième fois d'ici la fin de l'année, ont-ils estimé. "Mais si les statistiques fraîches continuent de montrer des signes de faiblesse pour les finances américaines, cela pourrait faire pression sur le dollar."

Trois représentants de l'institut monétaire doivent prendre la parole dans la journée: les présidents des antennes locales de Saint Louis James Bullard et de Cleveland Loretta Mester ainsi que le gouverneur de la Fed Jerome Powell. Les investisseurs observeront s'ils confortent la position de la Fed ou apportent des nuances.

Le secteur financier était par ailleurs surveillé au lendemain de la publication par la Fed des résultats de la première étape des tests de résistance annuels. Selon l'institution, les géants bancaires américains apparaissent "bien capitalisés" et résisteraient à une grave crise financière même s'ils devaient accuser des pertes importantes.

Les investisseurs se préparaient également à la recomposition annuelle par la société de services financiers FTSE Russell de ses indices, dont le Russell 2000 qui regroupe des entreprises cotées aux Etats-unis à petite capitalisation. Cet événement génère en général beaucoup de mouvements techniques.

Le marché obligataire baissait, le rendement des bons du Trésor à dix ans montant à 2,154%, contre 2,148% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,727% contre 2,716% précédemment.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.