Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Découvertes

La BD numérique "Été" imaginée pour Instagram sera notre feuilleton préféré de l’été

© Bigger Than Fiction / Arte

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 24/06/2017

Cette année encore, le feuilleton de l’été sera à suivre sur Instagram. Bigger Than Fiction et Arte publie chaque jour un épisode de la saison 2 de la la BD numérique "Été" conçue spécialement pour le réseau social.

Après une première saison qui a cumulé 4 millions de vues l'année passée, la BD "Été" est de retour sur Instagram. Jusqu'au 26 août 2018, un nouvel épisode constitué d'un album de 10 cases de BD, parfois animés ou sonores, sera publié sur le compte @ete_instagram. De quoi poursuivre les aventures d'Olivia et Abel.

"Cette saison 2 assume plus clairement la dimension feuilletonnante avec une grande arche qui va se déployer pendant plusieurs semaines. On a poussé les curseurs du dessin et de l’animation plus loin, on sort du case à case et on assume une réalisation graphique encore plus pensée pour Instagram", promet Camille Duvelleroy, coscénariste de cette nouvelle saison.

On vous laisse relire ci-dessous notre rencontre avec les auteurs de la BD interactive "Été" avec qui nous avions échangé au début de l'été 2017.

--

Vous vous souvenez de ces bons vieux feuilletons de l’été qu’on lisait en dernière page de notre magazine préféré ? Bon, maintenant qu’on a grandi, et surtout qu’on est tous connectés en continu à nos smartphones, la série de l’été 2017 a migré sur Instagram.

VOIR AUSSI : Le déferlement d’images sur les réseaux sociaux transforme-t-il notre cerveau ?

La bande-dessinée numérique "Été", produite par Bigger Than Fiction et Arte, déroulera chaque jour un de ses 60 épisodes, du 29 juin au 27 août. Si des auteurs comme Alvin Juano de The Square Comics ou Sarah Andersen publient leurs strips sur Instagram depuis quelques temps, jamais de nos yeux de néophytes on avait vu un projet de bande-dessinée aussi complexe et abouti sur Instagram.

"Le défi de l'écriture sous contraintes"

À l’origine de l’idée du dispositif et de l’architecture narrative, Camille Duvelleroy – qui conçoit des programmes interactifs pour Arte ou France Télévisions – a fait équipe avec les auteurs Thomas Cadène et Joseph Safieddine, et le dessinateur Erwann Surcouf pour créer la BD "Été". Puisqu’Instagram est le réseau préféré des estivaliers pour partager leurs photos de vacances, le lieu de ce feuilleton de l’été était tout trouvé. Encore fallait-il réussir à jongler avec toutes les fonctionnalités et les mises à jour du mastodonte de Facebook aux 700 millions d’abonnés.

Car pas question de "faire juste de la diffusion de BD sur un nouveau support", explique Camille Duvelleroy à Mashable FR, "on voulait vraiment faire une histoire qui ne peut se dérouler que dans l’interface d’Instagram, alors il a fallu écrire pour une plateforme qu’on ne contrôle pas techniquement". Forcément, cela a compliqué les travails des auteurs. Mais c’est justement ce qui a plu à Thomas Cadène : "J’aime bien l’écriture sous contraintes, changer de cadre et d’interlocuteur. Ça me permet à chaque fois de renouveler mon écriture."

Entre censure et algorithme

Et des contraintes, il y en a eu. Entre la fin du fil chronologique au profit d’un algorithme, l’apparition des albums et des stories, la modification de la durée maximale des vidéos… "on a quasiment refait en entier le projet plusieurs fois en cours de route en fonction des modifications d’Instagram", raconte le scénariste. Sans pour autant sacrifier l’écriture pour le dispositif.

Autre contrainte d’Instagram : la censure. Lorsqu’on sait que le réseau social a un jour supprimé une photo de gâteau qu’il avait pris pour un sein, imaginez ce que cela peut donner lorsqu’il s’agit de passer au crible les dessins d’une histoire d’un couple de trentenaires qui s’autorise deux mois de liberté (sexuelle entre autres) pour compléter leur bucket list avant le mariage. Pas question pour autant de censurer leur histoire, les scénaristes et l’illustrateur de "Été" se sont pris au jeu de "traiter du sujet sans le montrer".

Au final, les textes sont souvent drôle et bien sentis, les dessins sont chouettes, et on se dit que ça nous fera bien plaisir de suivre ce feuilleton sur Instagram (par ici) plutôt que le fil de photos canons et rageantes de notre meilleure amie en vacances à Bali. Et pour ceux qui rateront sans doute quelques épisodes, une adaptation de la BD "Été" sera disponible en version papier en libraires en septembre 2017.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 24/06/2017