Accéder au contenu principal

France : François de Rugy, un jeune écolo à la tête de l'Assemblée nationale

L'ancien Premier ministre n'exclut pas d'intégrer le groupe parlementaire de La République en marche.
L'ancien Premier ministre n'exclut pas d'intégrer le groupe parlementaire de La République en marche. Eric Feferberg, AFP

L'écologiste François de Rugy, rallié à Emmanuel Macron, a été élu président de l'Assemblée nationale à la majorité absolue avec 353 voix. À 43 ans, il devient le quatrième personnage de l'État.

Publicité

Parlementaire expérimenté (député depuis 2007) et modéré, issu des rangs écologistes, François de Rugy est le nouveau président de l'Assemblée nationale. Ce député de Loire-Atlantique qui s'est rallié depuis plusieurs mois à Emmanuel Macron, entend réformer la chambre basse pour la rendre "plus moderne". Portrait.

Âge : 43 ans
Parti : République en marche (REM)
Fonctions politiques précédentes : député de la 1re circonscription de Loire-Atlantique, vice-président de l'Assemblée nationale de mai 2016 à juin 2017, coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale (de 2012 à 2015)

Député écologiste pendant la précédente législature, François de Rugy a été réélu dans la circonscription de Nantes-Orvault avec 66,14 % des voix face au candidat Les Républicains Julien Bainvel. L’ancien EELV avait rejoint le mouvement d'Emmanuel Macron après avoir participé à la primaire élargie du Parti socialiste en janvier 2017.

"Pour la première fois, nous avons été choisis par une minorité de Français et de Françaises"

Un noble sans château

Né à Nantes, François de Rugy, de son nom complet, François Goullet de Rugy est issu de la noblesse, mais ne possède pas de château. Fils d'enseignants, il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris. Dès 1991, il rejoint le parti Génération Écologie avant de fonder en 1995 sa propre association Écologie 44. Il rejoint Les Verts en 1997, puis le groupe Radical, citoyen et vert (RCV).

En 2001, François de Rugy est élu adjoint chargé des transports au maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, auquel il s'est depuis opposé sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Il devient également vice-président chargé des déplacements de la communauté urbaine Nantes Métropole. En 2007, grâce à un accord avec le PS, il est élu député de la première circonscription de Loire-Atlantique. Il est alors l'un des six plus jeunes députés de France. Il est réélu député en 2012. Prônant la transparence en politique, François de Rugy se fait connaître en 2010 en publiant ses revenus et son patrimoine sur son site officiel.

"L'Assemblée ne sera respectée que si elle est respectable dans ses comportements"

Un amoureux de la Bretagne et de la variété française

François de Rugy est nommé en 2012 coprésident du groupe Europe Écologie Les Verts (EELV) à l'Assemblée nationale, en tandem avec Barbara Pompili. Après le refus des ministres EELV de participer au gouvernement de Manuel Valls, François de Rugy s'oppose à la ligne de Cécile Duflot et quitte le parti. En 2015, il participe à la création du parti "Écologistes !" avec le sénateur et futur secrétaire d'État Jean-Vincent Placé. En mai 2016, il devient l'un des vice-président de l'Assemblée nationale.

En janvier 2017, il participe à la primaire citoyenne et est crédité de 3,82 % des voix au premier tour. Un mois plus tard, malgré son engagement public à soutenir le candidat issu de la primaire [Benoît Hamon], il décide de s’engager aux côtés d‘Emmanuel Macron pour la présidentielle.

"Je suis fier de siéger devant vous sous ce drapeau européen"

Père de deux enfants, il est notamment l'auteur d'"À quoi peut bien servir un député écolo ?" et de "Écologie ou gauchisme, il faut choisir". "Drôle", "moderne" et "très attaché à la Bretagne", selon son entourage, il aime la pêche en mer, notamment du homard, les biographies et la variété française, de Renaud à Johnny Hallyday.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.