Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

Découvertes

Rien de mieux qu'un bon selfie devant son écran contaminé pour conjurer le sort de la cyberattaque mondiale

© Mashable composite, Instagram

Texte par Chloé ROCHEREUIL

Dernière modification : 13/09/2018

Une cyberattaque mondiale a touché, mardi 27 juin, des entreprises, des services publics et des particuliers un peu partout dans le monde. L'occasion d'immortaliser son écran frappé par le virus par un selfie digne de ce nom.

Personnellement, si mon écran devenait tout noir et affichait des lignes rouges me demandant de verser une rançon en Bitcoin sur une adresse avec des chiffres et des lettres pour retrouver mes fichiers, je ferai plutôt profil bas.

VOIR AUSSI : De grandes entreprises annoncent avoir été touchées par une nouvelle cyberattaque mondiale

N’en déplaise à une poignée de victimes de la cyberattaque mondiale du mardi 27 juin, qui, loin de se lamenter sur leur sort, ont dégainé leur dernier accès à Internet – leurs smartphones – pour prendre un selfie devant leurs écrans d’ordinateurs contaminés. Finalement, ça avait l'air plutôt marrant l'après-midi "cyberattaque au boulot" hier. 

Avec une mention spéciale à cet employé de bureau à New York qui a profité de la diversion pour se la coller en milieu d'après-midi : 

La cyberattaque est loin d‘avoir donné le sourire à tout le monde. Elle a touché la Russie, l'Ukraine, mais aussi le Danemark, la France, la Grande-Bretagne, la Norvège, les Pays-Bas et les États-Unis. Le rançongiciel NotPetya utilisé mardi 27 juin, était bien plus agressif que ses prédécesseurs : en plus de bloquer l’accès à un certain nombre de fichiers, il verrouillait l’ensemble du disque dur des ordinateurs contaminés. Des infrastructures comme le port indien de Nhaba Sheva ou encore la centrale nucléaire de Tchernobyl ont également vu leur fonctionnement perturbé. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 13/09/2018