Accéder au contenu principal

Mossoul : le site de la mosquée al-Nuri repris, l'armée parle de la "fin du califat" de l'EI

Les ruines du minaret "bossu" de la mosquée d'al-Nuri, qui a été détruite le 21 juin.
Les ruines du minaret "bossu" de la mosquée d'al-Nuri, qui a été détruite le 21 juin. HO, Al-Sumariya TV, AFP

L'armée irakienne a annoncé jeudi avoir pris le contrôle du site de la mosquée Al-Nuri d'où Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'EI avait proclamé son prétendu "califat".

PUBLICITÉ

Un tournant. Le site de la grande mosquée al-Nuri de Mossoul, qui a été détruite le 21 juin par l'organisation État islamique (EI), et d'où le chef des jihadistes Abou Bakr al-Baghadi avait proclamé en 2014 l'instauration de son "califat", a été repris jeudi par les forces irakiennes.

"Leur État mythique est tombé", a déclaré à la télévision nationale le porte-parole de l'armée irakienne, le général Yahia Rassoul, à propos du prétendu califat.

Les jihadistes de l'EI ne contrôlent plus qu'une portion de la vieille ville de Mossoul, qui était sa "capitale" en Irak, et la prise de la zone de la mosquée al-Nuri est une victoire symbolique de taille pour l'armée irakienne.

>> À voir sur France 24 : "Reporters - 'Au cœur de la bataille de Mossoul, autopsie d'un chaos' "

Le Service antiterroriste s'est emparé du site de la mosquée à la faveur d'une "opération éclair", a déclaré un commandant des unités d'élite à la télévision nationale. Les civils vivant à proximité avaient été évacués ces derniers jours via des corridors.

Les autorités irakiennes s'attendent à ce que les combats dans Mossoul prennent fin dans les jours à venir, la zone tenue par l'EI se réduisant de plus en plus.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.