Accéder au contenu principal

Le Dragon de SpaceX a ramené sur Terre une tripotée d'animaux de la Station spatiale internationale

NASA, Mashable Composite

Après un mois dans l’espace, la capsule Dragon de SpaceX est retournée sur Terre lundi 3 juillet avec son bord, des petits passagers poilus tout droit venus de la Station spatiale internationale.

Publicité

On en connaît qui vont pouvoir se la raconter de retour au laboratoire. Vingt souris et plusieurs centaines de mouches sont revenues sur Terre à bord du Dragon de SpaceX, en provenance directe de la Station spatiale internationale. Toutes ont passé plusieurs mois à bord de l'ISS pour être méticuleusement examinées et soumises à des expériences scientifiques.

VOIR AUSSI : Rétroprojecteur: les singes et les chiens sont les premiers astronautes de l'Histoire

Les souris-cobayes laissent tout de même derrière elles 20 copines restées à bord de la Station spatiale internationale pour poursuivre des tests. Le cargo de SpaceX, qui a passé quatre semaines "amarré", a également rapporté sur la terre ferme plus de 2 000 kilos de matériel divers et varié.

Des petits cobayes à bord de l'ISS

Arrivées à bord de la Station spatiale internationale en septembre 2016, 40 souris ont été soumises à des tests pour observer les effets d’un médicament qui pourrait permettre de ralentir la dégradation des os en apesanteur. Le premier groupe de retour sur Terre sera examiné pour observer la réadaptation du corps à la gravité, et le second restera dans la station pour quelques semaines supplémentaires de traitement.

Attention, ce qui va suivre ne va pas vous plaire. Toutes les souris vont malheureusement être euthanasiées à la fin du programme, comme il est de coutume après la plupart des expériences scientifiques. Dans l’espace ET sur Terre. 

Des souris, mais aussi des mouches. 400 petites bêtes volantes ont embarqué à bord de six boîtes conçues pour les accueillir dans la Station spatiale internationale. "Comparées aux rongeurs, que les scientifiques utilisent souvent comme modèle comparable à la santé humain dans leurs expérimentations spatiales, les mouches sont plus petites, plus simples et vieillissent plus vite, ce qui en fait de bons sujets d’étude dans la Station spatiale internationale", explique la NASA dans la description de la "mission" des mouches.

Avec un cœur aux caractéristiques similaires à celui des humains, les insectes ont servi de modèle d'étude pour les astronautes qui les ont observés. Leur retour sur Terre devrait probablement se solder par le même sort que les souris. Toutefois, des cellules souches ayant fait un tour là-haut ont également été rapportées par la capsule Dragon. Et à priori, pas de mort imminente en vue pour elles.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.