Accéder au contenu principal
Découvertes

Cette bombe trouvée ensevelie à New York était en réalité la capsule temporelle d'un night club historique

La bombe était en réalité le testament d'une boîte de nuit... et d'une époque de New York.
La bombe était en réalité le testament d'une boîte de nuit... et d'une époque de New York. Cliff Russel
Texte par : Benjamin BRUEL
4 mn

Une vieille bombe a été retrouvée dans un quartier de New York. Tout le monde craignait que l'objet explose. Mais il ne contenait aucun explosif, si ce n'est des lettres et des photographies des années 1980.

Publicité

Ces dernières semaines, la mairie de New York a lancé une série de travaux dans le quartier du Flatiron District, à Manhattan. Mercredi 5 juillet, en creusant, les ouvriers ont fait la découverte d’une impressionnante bombe, enfouie sous terre.

VOIR AUSSI : Deux squelettes d'hommes du XVe siècle ont été découverts main dans la main à Londres

Pourtant, ils se sont vite rendus compte que l’engin métallique n’était pas rempli d’explosifs, mais de lettres et de photographies en très mauvais état. La bombe était en réalité une capsule temporelle, enterrée à cet endroit dans les années 1980.

Une bombe dans le club

Avant la découverte du pot aux roses, l’objet a semé un vent de panique dans la 21e rue, entre les 5e et 6e avenues, à quelques mètres du Flatiron Building, le célèbre gratte-ciel triangulaire. Après la découverte des ouvriers, la police a immédiatement bouclé le quartier et des spécialistes ont été appelés en renfort au cas où l’objet serait encore dangereux. Comme le rapporte Gizmodo, plusieurs personnes ont même posté des images de l’incident sur Twitter.

Mais après avoir examiné attentivement la bombe, la police new-yorkaise a découvert qu’elle était inoffensive. Surtout, ils ont mis la main sur une série de photographies et de lettres dans un très mauvais état datant de l’année 1985. Ces documents avaient été mis là par les propriétaires du Danceteria Nightclub, l’une des boîtes mythiques de la ville.

C’est dans ce club, ouvert entre 1979 et 1986, qu’avait été tournée une des fameuses scènes du film "Recherche Susan désespérément", où l’on peut apercevoir Madonna danser quelques minutes.

VIDEO desperately seeking susan

En réalité, il se trouve que les ouvriers creusaient juste en dessous de l’ancienne boîte, transformée entre-temps en bureaux d’entreprises. Le but de ces travaux ? Transformer ces bureaux en appartements de luxe. Les années passent, les lieux changent et la capsule temporelle disparaît.

Une "super excuse" pour faire la fête

Mais pourquoi les propriétaires de ce club avaient-ils mis tous ces objets là-dedans pour les ensevelir sous Terre ? Et qu'y avait-il exactement dans la capsule ? La police de New York a évidemment voulu avoir le fin mot de l’histoire et a contacté John Argento, l’ancien copropriétaire des lieux.

Ils voulaient faire de la bombe un testament du Danceteria qui pourrait être ouvert dans 10 000 ans.

Le vieil homme a expliqué que lui et ses amis avaient acheté la bombe dans un magasin de surplus militaire et qu’ils l’avaient conservée dans le club durant de nombreuses années avant de la transformer en capsule temporelle. À l’époque, ils encourageaient les musiciens et les habitués à mettre un maximum de mots, d’images et de petits objets dedans.

Ils voulaient faire de la bombe un testament du Danceteria qui pourrait être ouvert dans 10 000 ans. "C’était une super excuse pour organiser deux grandes fêtes", explique John Argento au New York magazine. "On pouvait faire une fête le jour où on l’a rempli et une deuxième quand nous l’avons enterrée, de manière assez solennelle."

Malheureusement, personne ne pourra fêter l’ouverture de la bombe 10 000 ans après son enterrement, comme le souhaitait John Argento. Presque tout ce qui avait été mis dans la capsule a été détruit à cause des infiltrations d’eau. Son propriétaire pourra la récupérer dans quelques jours, quand la police aura effectué toutes les vérifications nécessaires. On espère qu'il nous montrera ces souvenirs d'un autre temps, où il y avait sans doute plus de boîtes de nuit que d'appartements de luxe.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.