Accéder au contenu principal

Washington n’exclut pas d’utiliser la force militaire contre la Corée du Nord

L'ambassadrice des États-Unis aux Nations unies, Nikki​ ​Haley, s'exprime devant le Conseil de sécurité le 5 juillet 2017.
L'ambassadrice des États-Unis aux Nations unies, Nikki​ ​Haley, s'exprime devant le Conseil de sécurité le 5 juillet 2017. Jewel​ ​Samad​, AFP

Les États-Unis vont proposer de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord à la suite du lancement d’un missile intercontinental par Pyongyang et n’écartent pas l’option militaire.

PUBLICITÉ

Le Conseil de sécurité des États-Unis était réuni mercredi 5 juillet en urgence à la suite du premier tir de missile balistique intercontinental par la Corée du Nord. Washington a fait savoir par la voix de son ambassadrice aux Nations unies, Nikki Haley, que "l’une de [ses] options" résidait dans la force militaire américaine.

>> À lire sur France 24 : "Hwasong-14, le missile nord-coréen qui change la donne"

"Nous l'utiliserons si cela est nécessaire, mais nous préférerions ne pas nous engager dans cette voie", a déclaré la diplomate, précisant que Washington allait proposer de nouvelles sanctions contre Pyongyang "dans les prochains jours".

Washington pourrait notamment décider de rompre les relations commerciales avec tout pays faisant du commerce avec la Corée du Nord en violation des précédentes sanctions votées par l'ONU.

Le président sud-coréen, Moon Jae-in, a lui aussi appelé au durcissement des sanctions contre le régime de Pyongyang, mais a souligné qu'il ne pourrait y avoir de réponse autre que diplomatique aux provocations du Nord.

La Russie a également exclu le recours à la force contre la Corée du Nord, et demandé que cesse le déploiement du système américain de défense antimissile en Corée du Sud. "Nous exprimons notre soutien à l'idée d'un dialogue et de consultations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud", a déclaré l’ambassadeur russe aux Nations unies.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.