Accéder au contenu principal

Donald Trump en visite en Pologne, avant de rencontrer Poutine et Xi à Hambourg lors du G20

Donald Trump à sa descente d'avion à Varsovie, en Pologne, le 5 juillet 2017.
Donald Trump à sa descente d'avion à Varsovie, en Pologne, le 5 juillet 2017. AFP

Le président américain Donald Trump débute une visite de première importance en Europe. Après une halte en Pologne, il assistera au sommet du G20 à Hambourg vendredi où il s'entretiendra avec ses homologues russe et chinois.

Publicité

Donald Trump entame une tournée de quatre jours en Europe où il participera au sommet du G20, vendredi à Hambourg, en Allemagne. Le président des États-Unis, accompagné de sa femme Melania, de sa fille Ivanka et de son gendre Jared Kushner, est arrivé mercredi 5 juillet en Pologne, un pays proaméricain.

Le climat de cette tournée, déjà semée d'embûches entre divergences transatlantiques et menace nucléaire nord-coréenne, est encore alourdi par l'essai d'un missile intercontinental nord-coréen mardi, capable selon des experts américains d'atteindre l'Alaska.

Le président américain et son homologue chinois Xi Jinping devraient avoir un entretien délicat à Hambourg, leurs avis étant diamétralement opposés sur la gestion de ce dossier. Trump accuse en effet Pékin de saper les efforts des États-Unis en renforçant ses échanges commerciaux avec Pyongyang.

>> À lire sur France 24 : "Iran, Syrie, Libye... ces 'dangereux' grands-parents dont Donald Trump ne veut pas"

Vendredi, il aura également une toute première rencontre bilatérale avec le président russe Vladimir Poutine, qui sera observée attentivement par leurs pairs, mais aussi aux États-Unis, sur fond d'enquête sur l'influence russe dans l'entourage du président américain.

Au-delà de la Russie, le premier voyage européen de Trump en mai avait révélé la profondeur de la méfiance entre les deux rives de l'Atlantique. Ce deuxième séjour est censé y remédier. En Pologne, il devrait recevoir un accueil chaleureux organisé par les conservateurs au pouvoir, dont les idées se rapprochent souvent des siennes.

Les conservateurs au pouvoir à Varsovie ont notamment manifesté leur amitié en assurant le transport par cars de milliers de sympathisants de province. Trump y répondra en invoquant le déploiement des troupes américaines, la récente arrivée en Pologne de la première livraison de gaz naturel liquéfié américain, et peut être la fourniture d'armes sophistiquées à l'armée polonaise.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.