Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Découvertes

Dites bonjour à la Lightyear One, la voiture électrique qui se recharge à l'énergie solaire

© Lightyear

Texte par Charlotte VIGUIÉ

Dernière modification : 07/07/2017

L'entreprise néerlandaise Lightyear a eu une bien bonne idée : combiner les panneaux solaires et les véhicules électriques. Résultat : la Lightyear One, une voiture qui pourra se recharger n'importe où grâce à l'énergie solaire.

Aujourd'hui, entre la voiture électrique présentée comme le véhicule du futur et l'énergie solaire qu'on voit fleurir aux 4 coins de la planète, l'innovation est écologique.

VOIR AUSSI : Pékin va remplacer tous ses taxis à essence par des voitures électriques

L'entreprise néerlandaise Lightyear a décidé de lier les deux, et a présenté fin juin son futur modèle de voiture électrique ET solaire : la Lightyear One.

Le PDG Lex Hoefsloot a résumé le projet en déclarant que leur futur véhicule "combine le meilleur des voitures solaires et électriques". C'est dit.

Les fondateurs de Lightyear n'en sont pas à leur coup d'essai : cinq d'entre eux étaient membres de Solar Team Eindhoven, l'entreprise qui a commercialisé Stella, une voiture à énergie solaire vendue aux États-Unis depuis 2014.

Une batterie qui se recharge toute seule

La Lightyear One sera une bête d'autonomie : grâce à des panneaux solaires intégrés à sa carrosserie, sa batterie électrique pourra s'auto-recharger seule. Complètement rechargée, la voiture pourra (d'après l'entreprise) parcourir 800 kilomètres. Dans un environnement ensoleillé, comme à Hawaï par exemple, cela lui permettrait donc théoriquement de rouler plusieurs mois de suite avant de devoir se recharger sur une prise.

Parce qu'on ne vit pas tous à Hawaï, la voiture dispose évidemment d'une prise électrique. Elle peut être rechargée sur n'importe quel type de secteur, et 1 heure de recharge sur une prise standard lui donne 40 kilomètres d'autonomie d'après Lightyear.

Pas sur les routes avant 2019

Mais avant de pouvoir monter dans "la voiture électrique prête à arpenter les quatre coins du monde", il faudra attendre un peu. Lightyear ne commencera la production qu'en 2019, avec seulement une dizaine de modèles disponibles.

Vous pouvez en pré-réserver une et faire partie de la dizaine d'heureux élus. Enfin si vous avez 119 000 euros à débourser. Sinon, commencez à mettre de côté, en 2020 c'est une centaine de Lightyear One qui sera commercialisée.

Entre Faraday Future qui bat des records de vitesse avec sa FF91 et cette nouvelle venue qui promet une autonomie supérieure grâce à son système d'énergie solaire, Tesla a du souci à se faire. Mais l'entreprise d'Elon Musk s'intéresse elle aussi au photovoltaïque, et développe depuis quelques années un toit solaire qui laisse entrevoir la possibilité d'une voiture solaire dans un futur proche.

Et en arrivant sur le marché automobile en 2019, la berline de luxe Lightyear One sera en concurrence avec Sion, une petite voiture électrique fonctionnant grâce à l'énergie solaire. Développée par Sono Motors et commercialisée pour 2019 aussi, Sion aura l'avantage du budget, car l'entreprise a estimé son prix d'entrée sur le marché à moins de 15 000 euros.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 07/07/2017