Accéder au contenu principal

Oculus baisse temporairement le prix de son casque et de ses contrôleurs de près de 300 euros

JOE PEPLER/REX/SHUTTERSTOCK

Dans le cadre d'une offre d'été, Oculus propose un pack casque + contrôleurs Oculus Touch au prix de 449 euros. Une baisse à prendre comme un pas vers la démocratisation de la VR... ou comme un besoin urgent d'écouler des stocks ?

PUBLICITÉ

Si la réalité virtuelle est aujourd’hui encore loin du statut de loisir de masse, c’est bien en partie à cause du coût qu’elle représente pour l’utilisateur. Certes, de nombreux casques et autre accessoires relativement abordables ont envahi le marché de la tech ces derniers, mais les expériences les plus abouties à ce jour restent aussi celles vécues grâce au matériel le plus haut-de-gamme : en l’occurrence, le HTC Vive, dont le prix avoisine les 900 euros, et l’Oculus Rift, qui jusqu’à présent coûtait dans les 600 euros.

VOIR AUSSI : Facebook ferme Oculus Story Studio, sa talentueuse cellule de création de contenu en VR

Ce lundi, on apprend que la firme de Facebook a décidé de revoir une nouvelle fois ses prix à la baisse, outre-Atlantique comme à l’international. Sur Amazon.fr ou sur Fnac.com, le casque et les contrôleurs Oculus Touch sont actuellement vendus sous forme de pack à 449 euros, au lieu des 700 euros et des poussières affichés jusqu’ici. Attention toutefois, il s’agit là d’une offre limitée à six semaines, dans le cadre de l’opération "Summer of Rift" d’Oculus.

À noter que le casque seul reste, lui, vendu 589 euros. Il serait donc bien dommage de faire l'erreur de l'acheter hors pack. À ce prix-là, en prenant en compte le fait que l’expérience VR avec l’Oculus Rift n’est à mon sens vraiment complète qu’avec les contrôleurs Touch, l’investissement, qui nécessite également l’achat d’un PC suffisamment puissant, commence à devenir un peu plus envisageable.

Évidemment, on serait tentés de se dire qu’Oculus cherche surtout à écouler ses stocks, après des ventes timides depuis le lancement de cette seconde version de son casque. Mais Jason Rubin, vice-président d’Oculus, s’est justifié auprès de Mashable : "Nous disons depuis longtemps que la réalité virtuelle mettra du temps à trouver sa place sur un marché de masse. Cela ne se produira pas du jour au lendemain (…). Je voudrais également souligner que Sony PlayStation a également soldé ses produits cet été, et ils ne désespèrent pourtant pas de vendre leur produit. Les soldes ne sont pas toujours synonymes de mauvaises ventes."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.