Accéder au contenu principal

UE: Schäuble plaide pour améliorer les règles de sauvetage bancaire

2 mn
Publicité

Bruxelles (AFP)

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a plaidé lundi pour améliorer les règles européennes concernant les sauvetages bancaires, tout en estimant que les derniers cas récents en Italie s'étaient finalement plutôt bien déroulés.

"Nous devons examiner concrètement, à la lumière des cas récents, si nos instruments sont suffisants, s'ils sont les bons et ce qu'on peut faire en plus", a dit le grand argentier allemand à propos des sauvetages fin juin des activités saines de deux banques vénitiennes, ainsi que de la restructuration début juillet de BMPS, troisième établissement financier d'Italie.

M. Schäuble a regretté les différences existant entre les droits nationaux de faillites bancaires et les règles européennes. "Il faut qu'on discute de la manière dont on peut changer cela à l'avenir", a-t-il dit.

Néanmoins, il n'a pas jeté la pierre à Rome qui a largement mis à contribution le contribuable italien pour sauver ses banques en difficulté, malgré des règles européennes qui prêchent le contraire.

"Je crois que l'Italie s'est finalement bien sortie d'une situation difficile", a dit M. Schäuble en arrivant à une réunion à Bruxelles, où les 19 ministres de la zone euro doivent être informés en détail des sauvetages italiens par la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le conseil de résolution unique, sorte de pompier (en fonction depuis 2016) des banques de la zone euro.

Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a également estimé qu'"il fallait à la lumière des cas passés voir ce qu'il fallait ajuster", tout en estimant que l'union bancaire européenne fonctionnait.

Quant au ministre italien des Finances, Pier Carlo Padoan, il a déclaré en arrivant à Bruxelles qu'"on avançait pour construire une union bancaire plus solide dans laquelle on pourrait travailler avec plus de tranquillité".

Créée dans le sillage de la crise financière de 2008 et adoptée début 2014 par le Parlement européen, l'Union bancaire a été constituée par les Etats de l'UE pour empêcher que les gouvernements européens ne se retrouvent à nouveau, comme pendant la crise, à débourser des montants colossaux pour sauver leurs banques, se mettant eux-mêmes en difficulté.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.