Accéder au contenu principal

Aidée par le pétrole, Wall Street ouvre en hausse

3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street a ouvert en hausse mercredi, soutenue par un rebond du pétrole et avant une audition de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) dont les premiers éléments sont sans surprise: le Dow Jones avançait de 0,60% et le Nasdaq 0,78%.

Vers 13H40 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average montait de 129,33 points à 21.538,40 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 48,21 points à 6.241,51 points. L'indice élargi S&P 500 gagnait 15,38 points, soit 0,63%, à 2.440,91 points.

Mardi, la Bourse de New York n'avait pas trouvé de tendance franche à l'issue d'une séance notamment marquée par un accès de faiblesse ponctuel après la publication de courriels du fils du président américain: le Dow Jones avait stagné et le Nasdaq avait pris 0,27%.

Dans l'immédiat, la Bourse était "aidée par par une forte hausse des prix du pétrole", ont mis en avant les courtiers de Charles Schwab dans une note.

Les cours de l'or noir montaient nettement à l'ouverture à New York, le marché anticipant l'annonce en cours de séance d'une forte baisse des réserves américaines de brut et d'essence.

Par ailleurs, la première partie de l'audition de la présidente de la banque centrale américaine Janet Yellen doit débuter à 14H00 GMT, mais dès à présent investisseurs et analystes décryptaient avec attention son propos liminaire qui a été dévoilé peu avant l'ouverture.

"Nous ne voyons pas grand chose de neuf dans le coeur de la déposition de la présidente Yellen", a commenté Ian Shepherdson de Pantheon dans une note.

Janet Yellen y affirme que la Fed poursuivrait la hausse graduelle des taux d'intérêt alors que la croissance des Etats-Unis semble rebondir au deuxième trimestre.

Ses réponses aux questions des parlementaires américains à la Chambre des représentants mercredi puis au Sénat jeudi pourraient fournir plus de détails sur ce sujet ainsi que sur la diminution attendue de l'immense portefeuille d'actifs accumulés par la Fed au cours de la crise financière.

Le marché obligataire montait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans, qui évolue à l'inverse du prix des obligations, baissait à 2,308%, contre 2,361% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,879%, contre 2,923% précédemment.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.