Accéder au contenu principal
Tech 24

"Civic techs" : quand les hackers anticorruption montent au front

Capture d'écran France 24

Dans cette émission de Tech24, nous nous intéressons aux "Civic techs". Ou comment les technologies peuvent contribuer à lutter contre la corruption et favoriser la transparence politique. À travers la planète, des hackers aux profils de justiciers se mobilisent à grand renfort d'applications, algorithmes et autres robots pour dénoncer les abus, comme notre invité, le journaliste François Pilet, qui a inventé un bot pour traquer les dictateurs qui se posent en avion à Genève.

Publicité

Autres exemples à suivre : au Brésil, quatre jeunes informaticiens ont mis en place Rosie, un pare-feu anticorruption.

En Ukraine, la plateforme open-source Prozorro prend la suite des manifestations de 2014.

Au Nigéria, l'outil Tracka.ng met les politiques devant leurs responsabilités en vérifiant l'avancée des travaux et projets publics.

À Taiwan, le mouvement hacker G0V est né de la révolte étudiante du tournesol. Une de ses membre, Audrey Tang, est devenue ministre du numérique et applique une politique de « fact checking » à son propre gouvernement.

Notre séquence test vous propose de vous essayer à la première carriole intelligente. K-ryole propose de changer le transport de charges à vélo, avec une nouvelle extension électrique et bientôt solaire.

En prime, #TECH24 vous offre la dernière exclu de la saison avec le prototype de Zéphyr Solar, un ballon recouvert de cellules solaires pour alimenter en énergie les hôpitaux de fortune.

 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.