Accéder au contenu principal

La justice brésilienne bloque des comptes et saisit des biens de Lula

Luiz Inácio Lula da Silva prononce un discours lors du Congrès national du parti des Travailleurs, le 3 juin 2017.
Luiz Inácio Lula da Silva prononce un discours lors du Congrès national du parti des Travailleurs, le 3 juin 2017. Evaristo Sa, AFP

Une partie des biens de l'ex-président brésilien Lula, condamné à neuf ans de prison pour corruption, a été saisie mercredi par la justice, et près de 150 000 euros ont été bloqués sur ses comptes.

Publicité

Le juge qui a condamné Luiz Inacio Lula da Silva à près de dix ans de prison le 12 juillet a ordonné, mercredi 19 juillet, le gel de comptes bancaires et la saisie de plusieurs biens, immobiliers notamment, de l'ex-président brésilien.

Plus de 600 000 réais (165 000 euros) ont été bloqués dans des comptes de Lula et trois appartements saisis. La justice a aussi ordonné la saisie de deux voitures et d'un terrain appartenant à l'ex-président, selon la sentence obtenue par l'AFP.

La décision de Sergio Moro, juge de première instance en charge de l'enquête tentaculaire "Lavage-Express", a été prise à titre de "réparation des dommages causés".

Lula, 71 ans, a été condamné à neuf ans et six mois de prison par ce magistrat pour avoir bénéficié de largesses à hauteur de 3,7 millions de réais (1,06 million d'euros) pour intercéder en faveur du groupe de bâtiment OAS dans l'obtention de contrats publics du géant pétrolier Petrobras.

L'ex-chef de l'État a été laissé en liberté en attendant le jugement en appel. Le lendemain de sa condamnation il a clamé haut et fort "être toujours dans le jeu" et réitéré sa ferme intention de se présenter à l'élection présidentielle de 2018. Visé par quatre autres procédures judiciaires, il a toujours nié les accusations dont il fait l'objet.

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.