Accéder au contenu principal

La nouvelle filiale pour "millenials" d'Air France s'appellera Joon

 La compagnie pour "millenials" Joon est un élément important du plan stratégie "Trust Together" d'Alexandre de Juniac, ex-PDG d'Air France-KLM.
La compagnie pour "millenials" Joon est un élément important du plan stratégie "Trust Together" d'Alexandre de Juniac, ex-PDG d'Air France-KLM. Air France

Joon, c'est le nom définitif du "projet Boost", la filiale d'Air France à mi-chemin entre le low-cost et les compagnies traditionnelles. Cette nouvelle venue dans la famille Air France vise un public de "millenials".

PUBLICITÉ

Joon, c'est djeuns. Air France a dévoilé, jeudi 20 juillet, le nom définitif de sa nouvelle filiale présentée comme destinée au "millenials", c'est-à-dire les 18 à 35 ans.

Cette compagnie de la famille Air France était dans les tuyaux depuis novembre 2016 sous l'appellation "projet Boost". Le groupe français l'a officiellement baptisée deux jours après avoir obtenu l'accord des pilotes pour sa création, mardi 18 juillet. Ils ont voté à plus de 70 % en faveur du décollage de Boost/Joon. Un soulagement pour le PDG d'Air France Jean-Marc Janaillac, tant les pilotes peuvent rapidement envenimer une situation comme ils l'ont démontré lors des grèves de 2014 et 2016.

Face aux compagnies du Golfe

Joon va ainsi pouvoir déployer ses ailes à partir de l'automne 2017 sur un positionnement tarifaire inédit pour Air France. La filiale sera "lower-cost" mais pas "low-cost". Elle ne va pas jouer dans les mêmes classes que les EasyJet ou Ryanair, mais la négociation avec les pilotes de Joon devrait permettre à Air France de faire entre 15 et 18 % d'économies sur ses coûts de fonctionnement ce qui devrait se ressentir sur les prix des billets.

Le pari de Jean-Michel Mathieu, le patron de cette nouvelle filiale, est d'être plus concurrentiel face aux compagnies du Golfe qui ont adopté des pratiques tarifaires très agressives pour se faire une place dans le paysage aérien. Emirates, Etihad ou encore Qatar Airways, sont en effet les vrais concurrentes de Joon qui vise le moyen et long courrier avec une flotte de 18 appareils d'ici 2021.

"Décalé"

Mais Air France l'assure : le prix n'est pas son principal argument. "Joon ne sera pas une compagnie low-cost car il s'agit d'une offre décalée dont les standards de qualité restent fidèles à ceux d'Air France", souligne la compagnie dans son communiqué.

Reste à savoir ce que cela implique d'être "décalé". Air France se montre encore assez flou à ce sujet. "Nous visons une clientèle de jeunes actifs de 18 à 35 ans qui place le numérique au cœur de ses modes de vie", assure la compagnie en guise d'explication.

Elle ajoute que Joon aura un certain "état d'esprit" et proposera une marque "lifestyle" pour séduire ces millenials. Concrètement, le personnel de bord, par exemple, n'aura pas à suivre le code vestimentaire Air France. Les stewards pourront ainsi porter des baskets et les hôtesses des jupes plus courtes. Tellement décalé...

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.