Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

Capture d'écran France 24

Au menu de cette revue de presse internationale du jeudi 20 juillet : les révélations du Washington Post sur les changements de stratégie de l'administration Trump en Syrie, mais aussi l'analyse de la démission du général de Villiers, perçue comme le "premier grand test" pour Emmanuel Macron. La presse américaine revient aussi sur la saga judiciaire O.J. Simpson : l'ancienne star du football américain pourrait être bientôt libérée.

PUBLICITÉ

La presse américaine commente ce jeudi cette interview exclusive au New York Times de Donald Trump, à l’occasion de ses six mois de mandat – un entretien étonnant au journal que le président américain avait surnommé "l'ennemi du peuple". Outre la difficile réforme de l’assurance santé, la Syrie, il est aussi question de son voyage à Paris. On apprend qu’Emmanuel Macron "est vraiment un chouette type. Très classe, fort", et, selon le président américain, il adore lui serrer la main !

De son côté, le Washington Post a lui aussi des exclusivités qui suscitent de nouvelles suspicions de collusion avec la Russie. Le journal américain titre sur Donald Trump qui met fin à un programme de la CIA pour armer les rebelles anti-Assad en Syrie. "Un pas voulu par la Russie", insiste le journal.

Emmanuel Macron occupe lui aussi les gros titres de la presse étrangère, au lendemain de la démission du chef d’état-major des armées. Selon Politico, "Macron fait face à l’été du mécontentement après la démission d’un général". Une crise interne parmi d’autres, estime le magazine spécialisé, qui risque de mettre fin à la lune de miel du président français avec l’opinion. Le quotidien britannique The Telegraph, pour sa part, se réjouit des déboires du président français : le Royaume-Uni pourrait profiter de ces difficultés françaises pour négocier un meilleur Brexit, car la France devrait se rendre compte qu’elle a besoin du soutien et de la coopération des britanniques en matière militaire.

La presse américaine revient aussi sur la saga judiciaire O.J. Simpson, qui pourrait trouver son épilogue. Le Los Angeles Times titre sur son audience devant la commission des libérations conditionnelles de Carson City et s’interroge : est-ce le prochain chapitre d’une saga sans fin et qui n’a jamais autant fasciné aux États-Unis ? Vingt ans après son procès pour le meurtre de son ex-femme Nicole Brown et son ami Ronald Goldman, dont il avait été acquitté, le journal s’intéresse aux raisons pour lesquelles ce procès a autant passionné l’Amérique. De son côté, USA Today pose cette question : que sont devenus les protagonistes de cette saga judiciaire ?

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.