Accéder au contenu principal

Philippines : la loi martiale prolongée dans le Sud jusque fin 2017

Le Parlement philippin a voté samedi la prolongation jusqu'à la fin de l'année de la loi martiale dans le sud du pays.
Le Parlement philippin a voté samedi la prolongation jusqu'à la fin de l'année de la loi martiale dans le sud du pays. Noel Celis, AFP

Le Parlement philippin a approuvé, samedi, la prolongation de la loi martiale jusqu'à la fin de l'année dans l'île de Mindanao, dans le cadre de la lutte contre l'insurrection islamiste.

PUBLICITÉ

Au terme d'une séance de sept heures, le Parlement philippin réuni en Congrès a voté, samedi 22 juillet, à une majorité écrasante, la prolongation jusqu'à la fin de l'année 2017 de la loi martiale dans la région du Mindanao, dans le sud du pays, théâtre d'un soulèvement islamiste.

Au total, 261 parlementaires représentant plus des deux tiers des élus de la Chambre des représentants ont voté l'extension de la loi martiale, conformément à l'appel en ce sens lancé par le président Rodrigo Duterte.

Avant le vote, les représentants du gouvernement avaient ainsi fait valoir que la prorogation de la loi martiale était nécessaire pour stabiliser une région où l'influence de l'organisation État islamique s'accroît fortement.

Mindanao, île de 22 millions d'habitants du sud de l'archipel philippin, a été placée sous le régime de la loi martiale le 23 mai 2017 après la prise de certaines parties de la ville de Marawi par des rebelles des groupes Abou Sayyaf, considérés par l'ONU comme proches d'Al Qaïda, et Maute, qui se réclame de l'organisation État islamique et comprend d'anciens membres du Front Moro islamique de libération.

Avec AFP et Reuters

 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.