Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Obamacare : le Sénat vote l'ouverture du débat sur l'abrogation du texte

Le dôme du Capitole, qui abrite le Sénat américain.
Le dôme du Capitole, qui abrite le Sénat américain. Archives, AFP
3 mn

Le Sénat américain a voté mardi de justesse pour ouvrir le débat sur l'abrogation d'Obamacare, donnant le départ à plusieurs jours de discussions. Depuis des mois, le dossier divise au sein même de la majorité républicaine.

Publicité

C'est une première victoire pour le président Donald Trump. Le Sénat américain a voté mardi 25 juillet de justesse pour ouvrir le débat sur l'abrogation d'Obamacare, démarrant plusieurs jours de discussions dans la chambre haute du Congrès sur un dossier qui divise la majorité républicaine depuis des mois. "C'était un grand pas", a affirmé le président au cours d'une conférence de presse en présence du Premier ministre libanais Saad Hariri.

Les sénateurs ont finalement voté par 50 voix contre 50, le vice-président Mike Pence venant apporter la 51e voix décisive, comme le lui permet la Constitution en cas d'égalité.

"Honte !"

Venu exprès de l'Arizona, où il est traité pour un cancer du cerveau récemment diagnostiqué, le sénateur John McCain a voté en faveur de la motion. Il a été accueilli par une ovation de ses 99 collègues à son entrée dans l'hémicycle.

Peu auparavant, une vingtaine de personnes présentes dans les galeries du public ont tenté d'interrompre le vote, scandant "Tuez la proposition de loi, pas nous !" ou "Honte !", avant d'être expulsées par les policiers du Capitole.

Un long marathon de discussions

Cette étape franchie, la route reste longue pour les opposants à l'Obamacare. Dans la nuit de mardi à mercredi, un projet d'abrogation et de remplacement d'Obamacare n'a pas recueilli les 60 voix nécessaires pour être approuvé mardi au Sénat. Quarante-trois sénateurs se sont prononcés pour et 57 contre, dont neuf républicains. Il s'agissait du premier d'une série votes prévus dans la semaine.

Reforme santé : "Le projet d'abroger l'Obamacare était une annonce phare de Trump"

Aucun consensus au sein de la majorité républicaine n'a à ce jour émergé sur le fond. Mardi, les élus ont seulement approuvé l'ouverture du débat. Tout reste à faire pour convaincre l'aile conservatrice du groupe et les modérés de s'entendre autour d'une réforme républicaine commune.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.