Accéder au contenu principal

Crise au Venezuela : Air France suspend ses vols vers Caracas jusqu'au 1er août

Des manifestants antigouvernement, le 28 juillet à Caracas.
Des manifestants antigouvernement, le 28 juillet à Caracas. Juan Barreto, AFP

La compagnie aérienne française a annoncé samedi la suspension de ses vols à destination du Venezuela du 30 juillet au 1er août inclus. Le pays est plongé dans une grave crise qui pourrait s'aggraver dans les jours prochains.

Publicité

Air France suspend ses vols à destination de Caracas, au Venezuela, à partir de dimanche et jusqu'au 1er août inclus, a annoncé la compagnie aérienne française, samedi 29 juillet.

Cette mesure est prise en prévision de l'élection ce week-end d'une Assemblée constituante au Venezuela, un projet du président Nicolas Maduro dénoncé par l'opposition comme une tentative de s'arroger les pleins pouvoirs.

>> À lire : Venezuela : intensification des violences avant le vote de dimanche

"Des mesures commerciales exceptionnelles sont proposées à nos clients voyageant de et vers Caracas dans les prochains jours. La compagnie suit la situation en temps réel et informera ses clients de toute évolution de son programme de vols. Air France rappelle que la sécurité de ses clients et de ses équipages est sa priorité", précise la compagnie dans un communiqué.

Nouvelle Constitution

Les Vénézuéliens sont appelés dimanche aux urnes pour élire une Assemblée constituante contestée voulue par le président socialiste Nicolas Maduro. Celle-ci aura pour mission de réécrire la Constitution, ouvrant la voie à une mise de côté l'actuelle assemblée, où l'opposition est majoritaire.

Le scrutin risque toutefois de se dérouler dans un climat de tension extrême. En effet, depuis le début des manifestations antigouvernementales en avril, 113 personnes ont été tuées.

L'opposition vénézuélienne, qui a refusé de participer à ce processus, voit dans cette Constituante un moyen pour le président Maduro de se cramponner au pouvoir, de contourner le Parlement élu, où elle est majoritaire, et d'éviter la présidentielle de fin 2018.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.