Accéder au contenu principal
L'invité de l'éco

Pour le PDG de Dassault Aviation, il y a "une préférence américaine aux États-Unis, et même en Europe"

L'avion furtif américain F-35 a été vendu à plusieurs gouvernements de l'Union européenne, privant les industriels européens d’un important marché. "Non seulement les Européens vont acheter le F-35, mais en plus, ils vont l'acheter plus cher qu'un rafale !", regrette Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation.

PUBLICITÉ

Le patron du groupe aéronautique français se dit ouvert à l'idée d'un avion de combat franco-allemand, défendue par Emmanuel Macron et Angela Merkel. "Il faut voir si l'on parvient à faire des coopérations performantes et efficaces pour être compétitifs face aux Américains", affirme-t-il.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.