Accéder au contenu principal

Pakistan : destitué, l'ex-Premier ministre Nawaz Sharif désigne son frère comme successeur

Nawaz Sharif (à g.) et son frère Shahbaz à Lahore, après la victoire de leur parti aux élections générales, le 11 mai 2013.
Nawaz Sharif (à g.) et son frère Shahbaz à Lahore, après la victoire de leur parti aux élections générales, le 11 mai 2013. Arif Ali, AFP

Le Premier ministre pakistanais sortant Nawaz Sharif, destitué vendredi par la Cour suprême, a confié sa succession politique à son frère cadet et désigné son ex-ministre du Pétrole Shahid Khaqan Abbasi pour assurer l'intérim.

Publicité

L'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, destitué vendredi par la Cour suprême pour des soupçons de corruption, a désigné samedi 29 juillet son frère cadet comme son successeur lors d'un discours devant le parti au pouvoir, la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N).

"Je soutiens Shahbaz Sharif [comme successeur] mais il va prendre le temps de se présenter aux élections, donc pour le moment je désigne Shahid Khaqan Abbasi", l'ex-ministre du Pétrole, à la tête du gouvernement par intérim, a-t-il annoncé. La nomination de Shahid Khaqan Abbasi doit encore faire l'objet d'un vote du Parlement, mais celui-ci ne devrait être qu'une formalité, le parti de Nawaz Sharif y disposant d'une large majorité.

Quant à Shahbaz Sharif, né en 1950 à Lahore, il ne siège pour le moment qu'au parlement provincial du Pendjab (centre), où il a la réputation d'être un administrateur à poigne, et devra donc se faire élire au Parlement fédéral s'il veut devenir à son tour Premier ministre.

Les explications d'Alban Alvarez, correspondant à New Delhi

Les prochaines élections législatives au Pakistan sont prévues en juin 2018 et on ignore pour l'instant si Shahbaz Sharif a l'intention d'attendre cette échéance pour se présenter ou de conquérir dès à présent la circonscription électorale de son frère, laissée vacante par le verdict de la Cour suprême.

La Commission électorale du Pakistan a confirmé que de nouvelles élections y seraient organisées prochainement.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.