Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Allemagne : Angela Merkel à l'offensive pour sauver l'économie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jamal Khashoggi : "Ce dont le monde arabe a le plus besoin, c'est de la liberté d'expression"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Affaire Khashoggi : le début de la fin pour MBS ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

EUROPE

Bruxelles ouvre une procédure d'infraction contre la Pologne

© AFP Janek Skarzynski | Manifestation devant la Cour suprême à Varsovie, le 23 juillet 2017.

Vidéo par Gulliver CRAGG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/07/2017

La Commission européenne a lancé samedi une procédure d'infraction contre la Pologne après la publication d'une nouvelle loi qui, aux yeux de Bruxelles, sape l'indépendance des tribunaux ordinaires polonais.

La Commission européenne a lancé samedi 29 juillet une procédure d'infraction contre la Pologne. En cause, la publication la veille au Journal officiel polonais de la loi sur l'organisation des juridictions de droit commun. Aux yeux de Bruxelles, cette nouvelle loi sape l'indépendance des tribunaux ordinaires polonais. 

L'exécutif européen a donné un mois à la Pologne pour répondre à cette procédure qui peut conduire à des sanctions financières.

>> À voir : "Pologne : le casse-tête de Bruxelles"

Une première salve d'avertissements avait été lancée la semaine dernière,  demandant la suspension des réformes controversées du gouvernement conservateur polonais, contestées par des manifestations massives. Lundi, le président polonais Andrzej Duda, issu du parti au pouvoir, avait mis son veto à deux des lois accusées de menacer l'indépendance de la justice du pays. Mais ce veto ne concernait pas la nouvelle loi sur l'organisation des juridictions de droit commun, officialisée vendredi.

>> À lire : L'UE prête à lancer une procédure sans précédent contre la Pologne

Selon Bruxelles, cette réforme des tribunaux ordinaires contient des mesures discriminatoires, avec des âges différents de départ à la retraite pour les hommes et les femmes. La Commission déplore également une mesure accordant au ministre de la Justice le pouvoir de prolonger le mandat des juges ayant atteint l'âge de la retraite.

Avec AFP

Première publication : 29/07/2017

  • POLOGNE

    Réforme de la justice : la Hongrie compte défendre la Pologne contre l'Union européenne

    En savoir plus

  • POLOGNE

    Pologne : le président Duda oppose son véto à la loi contestée sur la réforme judiciaire

    En savoir plus

  • POLOGNE

    L'UE prête à lancer une procédure sans précédent contre la Pologne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)