Accéder au contenu principal

Au Cameroun, le journaliste de RFI Ahmed Abba emprisonné depuis deux ans

Le correspondant de RFI Ahmed Abba est détenu depuis le 30 juillet 2015.
Le correspondant de RFI Ahmed Abba est détenu depuis le 30 juillet 2015. RFI, AFP

Le journaliste de RFI Ahmed Abba est en prison au Cameroun depuis deux ans. Accusé d'avoir collaboré avec le groupe jihadiste Boko Haram, il avait été condamné en avril à dix ans de prison. RSF et France Médias Monde réclament sa libération.

Publicité

Ce dimanche 30 juillet est la date anniversaire de l'emprisonnement d'Ahmed Abba. Le journaliste de RFI, correspondant en langue haoussa, est détenu depuis deux ans au Cameroun.

Accusé d'avoir collaboré avec le groupe jihadiste Boko Haram, il a été condamné le 24 avril dernier à dix ans de prison pour "non-dénonciation d'actes de terrorisme et blanchiment d'actes de terrorisme". Aujourd’hui, il attend encore son procès en appel.

Reporters sans frontières (RSF) a condamné dans un communiqué publié vendredi une accusation sans fondement. Ahmed Abba "ne faisait que son travail d’information", s'indigne l'ONG. "Ahmed Abba n'a rien à faire derrière les barreaux, son dossier est vide", ajoute dans le communiqué Christophe Deloire, secrétaire général de RSF.

"Décision politique"

L’ONG dénonce auprès de RFI "une décision éminemment politique pour effrayer les journalistes qui souhaiteraient couvrir la question de la sécurité dans le nord du Cameroun" et demande la libération du journaliste.

France Médias Monde (FMM), groupe auquel appartiennent RFI et France 24, s’associe à cette demande. La présidente de FMM, Marie-Christine Saragosse, a publié dimanche une lettre ouverte dans laquelle elle assure Ahmed Abba du soutien du groupe et dit espérer être bientôt en mesure de se rendre au Cameroun à l'occasion de sa libération.

Correspondant en langue haoussa pour RFI dans le nord du Cameroun, cible d'attentats du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, le journaliste avait été arrêté le 30 juillet 2015 à Maroua.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.