Accéder au contenu principal

La Bourse de Paris stable avant les chiffres de l'inflation

4 mn
Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris évoluait sur une note stable lundi matin (+0,06%), scrutant une nouvelle fois les quelques résultats d'entreprises au programme, en attendant les chiffres de l'inflation en zone euro attendus en fin de matinée.

A 10H30 (08H30 GMT), l'indice CAC 40 prenait 3,17 points à 5.134,56 points. Vendredi, il avait fini en net recul de 1,07%.

"Les marchés européens, après la baisse de la semaine dernière, reprennent quelques couleurs, mais dans des volumes très limités", relève auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant Bleu Gestion.

Selon lui, cette légère hausse est "principalement portée par les valeurs pétrolières et des matières premières", alors que les cours du pétrole continuaient de progresser lundi en Asie, toujours soutenus par le recul des stocks américains, la faiblesse du dollar et les promesses de pays du Golfe.

Si les investisseurs gardaient toujours un oeil attentif sur les résultats d'entreprises, ils avaient également dans le viseur la première estimation de l'inflation en juillet en zone euro, attendue en fin de matinée.

D'ailleurs ce chiffre, avec la première estimation du PIB de la zone euro attendue mardi, sont "les deux indicateurs phares de la semaine en Europe", soulignent dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Toujours en zone euro, le marché sera attentif aux chiffres du chômage pour le mois de juin.

Aux Etats-Unis, les promesses de ventes de logements en juin, ainsi que l'activité économique dans la région de Chicago pour le mois de juillet sont également à l'agenda.

Parmi les indicateurs déjà publiés, l'activité manufacturière en Chine a ralenti en juillet, pour la première fois depuis mars et plus fortement qu'attendu, selon un indice officiel, à l'heure où Pékin s'efforce de réduire drastiquement l'endettement et les risques financiers dans le pays.

-Legrand en mauvaise forme-

Sur le front des valeurs, Sanofi prenait 1,96% à 83,19 euros malgré un bénéfice net en repli de 10,4% au deuxième trimestre à 1 milliard d'euros, en raison de diverses charges. Mais le géant pharmaceutique français s'est montré plus optimiste pour sa perspective annuelle de bénéfice net par action (BNPA) des activités poursuivies.

Veolia avançait de 2,62% à 19,17 euros porté par des objectifs confirmés pour 2017 par le groupe de gestion de l'eau et des déchets, après la publication d'une baisse de son bénéfice net au premier semestre.

CNP Assurances était en léger retrait de 0,10% à 20,35 euros. Le premier assureur de personnes en France a dégagé sur l'ensemble du premier semestre un bénéfice net en hausse de 6% sur un an, à 657 millions d'euros.

Rexel était bien orienté (+1,47% à 13,84 euros), porté notamment par une hausse de la croissance organique dans ses principaux marchés européens et en Amérique du Nord au premier semestre et en dépit d'un bénéfice net en baisse de 40,9% au deuxième trimestre.

Legrand s'enfonçait de 4,33% à 58,49 euros, le marché ne se montrant pas sensible à la publication par le fabricant de matériel électrique d'une hausse de 11,5% de son bénéfice net au premier semestre et la confirmation de ses objectifs financiers pour l'année en cours.

TF1 gagnait 0,28% à 12,33 euros, après avoir mis fin samedi aux accords de diffusion de ses chaînes par l'opérateur SFR (+1,26% à 31,39 euros), qui a aussitôt dénoncé "une tentative de prise d'otages de ses clients".

Fromageries Bel avançait de 0,51% à 589 euros. Le groupe a annoncé vendredi une chute de son bénéfice net de 24% au premier semestre, en dépit d'une hausse de ses ventes grâce à l'intégration de MOM.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.