Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

L’invité du jour

Mamane : "Nous les humoristes, nous sommes les médecins de la société"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Réforme du droit d'auteur : et maintenant ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ariane, succès européen, défi américain"

En savoir plus

Economie

Meurtre de Seth Rich : retour sur une théorie du complot

© Studio Graphique France Media Monde | La Maison Blanche est inquiétée par une plainte au sujet d'une théorie du complot vieille de plus d'un an.

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 03/08/2017

La chaîne Fox News est visée par une plainte pour avoir fabriqué de toutes pièces un "scoop" qui reprend une théorie du complot visant Hillary Clinton. Selon le plaignant, l’article controversé aurait reçu l’aval de la Maison Blanche.

Du fin fond des milieux complotistes sur le Web, le fantôme d’un jeune employé de la convention démocrate nommé Seth Rich vient hanter la Maison Blanche.

Et tout commence par une plainte. Déposée le mardi 1er août, elle vise la chaîne conservatrice américaine Fox News, accusée d’avoir fabriqué de toutes pièces un “scoop” sur les causes du meurtre de Seth Rich, tout en mêlant la Maison Blanche à une sombre histoire de théorie du complot qui, jusqu’à présent, semblait n’intéresser que la frange la plus extrémiste de l’électorat du président des États-Unis.

Fox News est accusé d’avoir inventé un article, en mai 2017, qui affirmait que Seth Rich, et non pas des pirates informatiques russes, était la vraie source des dizaines de milliers d’emails de membres du parti démocrate publiés en pleine campagne électorale américaine par WikiLeaks. L’auteur de la plainte et source de l’article controversé, Rod Wheeler, assure que les “révélations” de la chaîne ont été publiées avec l’aval de Sean Spicer, alors directeur de la communication de la Maison Blanche. Il suggère même que Donald Trump était au courant, ce que l’administration américaine a nié.

Depuis qu’il a été tué en juillet 2016, Seth Rich est une figure connue dans les sphères complotistes d’extrême droite. Son décès a accouché de plusieurs thèses abracadabrantesques qui visaient à discréditer Hillary Clinton. Anatomie d’une des théories du complot les plus tenaces des partisans de Donald Trump. 

© Studio Graphique France Media Monde

 

Première publication : 03/08/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Moi, "Mooch" et méchant : comment Scaramucci a ébranlé la Maison Blanche

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un cyber-blagueur trompe des responsables de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Donald Trump promulgue le texte renforçant les sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)