RUSSIE

En vacances en Sibérie, Vladimir Poutine soigne son image d'homme d'action

Le président russe Vladimir Poutine bronze torse nu en Sibérie.
Le président russe Vladimir Poutine bronze torse nu en Sibérie. Alexey Nikolsky, Sputnik, AFP

Le président russe Vladimir Poutine, qui aime à cultiver son image d'homme d'action, a été montré à la télévision samedi en train de s'adonner à la pêche sous-marine, de piloter un bateau et de bronzer, lors d'un séjour en Sibérie.

Publicité

Vladimir Poutine semble avoir entamé sa campagne en vue de sa réelection l'an prochain. Le président russe n'a pas officiellement annoncé sa candidature, à huit mois du scrutin, mais le Kremlin, dans sa communication, fait comme si c'était le cas.

Samedi 5 août, il a fourni aux médias russes des photos et des vidéos d'un séjour de trois jours que le président vient d'effectuer au bord d'un lac de Sibérie, dans la république de Touva, à la frontière mongole.

 

>> À lire : concours de pêches miraculeuses entre Poutine et Loukachenko

On y voit Vladimir Poutine poser torse nu au bord du lac, nager dans des eaux à moins de 17°C, raconte le Kremlin, pêcher ou prendre un bain de soleil en compagnie du ministre de la Défense, Sergueï Choïgou. Les images diffusées par la télévision publique insistent sur "la forme physique du président".

Culture de l'image

La publication au fil des années de photos ou vidéos de ce genre du président russe a beaucoup contribué à imprimer dans l'opinion publique l'image d'un homme fort et déterminé capable de protéger la nation russe.

En 2013, il avait déjà été filmé en train de pêcher un brochet de 21 kilogrammes en Sibérie ou encore effectuant une plongée dans la Baltique à bord d'un bathyscaphe pour inspecter l'épave d'un navire coulé en 1869.

>> À lire sur les Observateurs : le brochet de Poutine fait marrer le Web russe

Sa plongée très médiatisée en 2011 en mer Noire lors de laquelle il avait prétendument trouvé deux amphores vieilles de 15 siècles avait été raillée par plusieurs médias indépendants, les amphores n'étant pas recouvertes d'algues ou de coquillages. Son porte-parole Dmitri Peskov avait fini par reconnaître plusieurs mois plus tard qu'il s'agissait d'une mise en scène.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine