Accéder au contenu principal

Israël compte limiter la transmission d'Al-Jazira sur son sol

Des journalistes d'Al-Jazira dans leurs bureaux de Jérusalem, le 31 juillet 2017.
Des journalistes d'Al-Jazira dans leurs bureaux de Jérusalem, le 31 juillet 2017. Ahmad Gharabli, AFP

Israël veut retirer sa licence à la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira, ainsi que l'accréditation de ses journalistes. L'État hébreu entend fermer le bureau de la chaîne à Jérusalem, a déclaré dimanche le ministre israélien de la Communication.

PUBLICITÉ

Israël a annoncé, dimanche 6 août, son intention de fermer les bureaux de la chaîne d'information qatarie Al-Jazira, accusée d'avoir encouragé les récentes violences autour des lieux saints à Jérusalem et de servir les intérêts des ennemis de l'État hébreu.

FR NW GRAB Q2 CYRIL PAYEN 19H

La chaîne de télévision qui diffuse largement à l'international a dénoncé cette mesure "grave [...] de la part d'un État qui prétend être la seule démocratie du Moyen-Orient" et a annoncé à l'AFP qu'elle allait la contester en justice.

Israël accuse depuis plusieurs années cette chaîne de partialité dans sa couverture du conflit qui l'oppose aux Palestiniens. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait annoncé, fin juillet, qu'il voulait expulser Al-Jazira.

"Principal outil de Daech"

Dimanche, le ministre israélien des Communications, Ayoub Kara, a affirmé lors d'une conférence de presse que la chaîne était "devenue le principal outil de Daech [acronyme pour l'organisation État islamique], du Hamas, du Hezbollah et de l'Iran".

"Ces derniers temps, presque tous les pays de la région notamment l'Arabie saoudite, l'Égypte et la Jordanie sont parvenus à la conclusion qu'Al-Jazira incitait au terrorisme et à l'extrémisme religieux, il était aberrant dans ces conditions que cette chaîne continue à émettre" à partir d'Israël, a ajouté le ministre.

Parmi les mesures prévues figurent l'annulation par le bureau de presse gouvernemental des accréditations des journalistes, ainsi qu'un arrêt des liaisons par câbles et satellitaires, a précisé le ministre. Une procédure va être également engagée par le ministre de la Sécurité intérieure en vue de la fermeture des bureaux de la chaîne à Jérusalem-ouest.

Avec Reuters et AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.