Accéder au contenu principal
CORÉE DU SUD

Corée du Sud : douze ans de prison requis contre l’héritier de Samsung

Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe, à son arrivée au tribunal à Séoul, le 11 mai 2017.
Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe, à son arrivée au tribunal à Séoul, le 11 mai 2017. Jung Yeon-Je, AFP
2 mn

Le parquet sud-coréen a requis, lundi, douze ans de réclusion à l'encontre de l'héritier de l'empire Samsung dans le retentissant scandale de corruption, qui a causé la chute de l'ex-présidente Park Geun-Hye.

Publicité

Les procureurs sud-coréens ont réclamé, lundi 7 août, que l'héritier du géant de l'électronique Samsung soit condamné à douze ans de prison pour son rôle dans le scandale de corruption, qui a causé la destitution de l'ex-présidente Park Geun-Hye.

Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe Samsung, est accusé d'avoir promis 43 milliards de wons (35 millions d'euros) à une entreprise et des fondations créées par Choi Soon-sil, amie et confidente de Park Geun-hye, en échange de l'appui de la caisse publique des retraites à un projet de fusion de deux filiales de Samsung en 2015.

Âgé de 49 ans, il a été arrêté le 17 février et n’a cessé de clamer son innocence. Le tribunal devrait rendre son verdict le 27 août, à la fin de la période de détention actuelle de Lee Jae-Yong.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.