Accéder au contenu principal

Athlétisme : grosse déception pour le Français Garfield Darien

Aux championnats du monde d'athlétisme, Garfield Darienont qui avait pris date pour une médaille a fini au pied du podium.
Aux championnats du monde d'athlétisme, Garfield Darienont qui avait pris date pour une médaille a fini au pied du podium. Antonin Thuillier, AFP

Auteur d'un magnifique parcours, le Français Garfield Darien a échoué au pied du podium lors de la finale du 110 m haies, loin derrière le Jamaïcain Omar McLeod, qui décroche le premier titre mondial de sa carrière.

Publicité

Grosse déception pour Garfield Darien, lundi 7 août, à Londres : le Français, favori pour une médaille, a échoué au pied du podium (4e) en finale du 110 m haies des Mondiaux d'athlétisme, remportée par le champion olympique jamaïcain Omar McLeod.

Le compteur français n'a donc toujours pas été ouvert au stade olympique de Londres. Le clan tricolore nourrissait pourtant beaucoup d'espoirs avec Darien, auteur d'une très belle saison et 4e performeur de l'année (13 sec 09 à Ostrava, le 28 juin). Mais la marche était peut-être trop élevée pour le hurdleur de 29 ans, qui a laissé McLeod confirmer sa suprématie sur la discipline (13 sec 04) devant le tenant du titre russe Sergei Shubenkov (13 sec 14) et le Hongrois Balazs Baji (13 sec 28).Le vice-champion d'Europe 2010 et 2012 peut avoir de très gros regrets, puisqu'il ne termine qu'à deux petits centièmes de la 3e place (13 sec 30) malgré ses multiples erreurs. C'est dire la forme qui était la sienne en débarquant à Londres.

Christophe Lemaitre en mauvaise position

Au diapason des malheurs de Darien, la journée a été assez morose pour les Bleus, à l'image de Christophe Lemaitre, encore à la recherche de sa forme optimale. Sa saison hachée par les blessures (cuisse, mollet) s'est cruellement fait ressentir en séries du 200 m. Le médaillé de bronze des JO-2016 n'a pris que la 3e place de sa course en 20 sec 40. Autant dire que son objectif d'atteindre au moins la finale, prévue jeudi, relève pour l'instant du miracle.

Chez les dames, Alexandra Tavernier a complètement raté son concours du marteau (12e) dominé par la Polonaise Anita Wlodarczyk (77,90 m), double championne olympique en titre, détentrice du record du monde (82,98 m) et désormais triple championne du monde. Un dénouement cruel pour la médaillée de bronze des Mondiaux-2015 qui avait réalisé son meilleur lancer depuis deux ans en qualifications (72,69 m), samedi, et semblait avoir retrouvé la forme après un exercice 2016 "cauchemardesque".

Le triple saut, avec un seul qualifié pour la finale (Jean-Marc Pontvianne), et le 400 m haies avec trois Tricolores au tapis (Mamadou Kasse Hann, Victor Coroller, Ludvy Vaillant) en demi-finales, n'ont pas non plus souri aux Bleus.

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.