Accéder au contenu principal

Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné à quatre mois de prison avec sursis

Cédric Herrou a été applaudi par des symathisants à la sortie du tribunal mardi 8 août.
Cédric Herrou a été applaudi par des symathisants à la sortie du tribunal mardi 8 août. Boris Horvat, AFP

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a condamné, mardi, à quatre mois de prison avec sursis l'agriculteur militant Cédric Herrou, principale figure de l'association d'aide et de défense des migrants Roya Citoyenne.

Publicité

Cédric Herrou, l'agriculteur militant et principale figure de l'association d'aide et de défense des migrants, Roya Citoyenne, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour aide à l'immigration clandestine, mardi 8 août, par la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Le parquet avait requis huit mois de prison avec sursis à son encontre.

"C'est une peine d'avertissement, si vous êtes à nouveau condamné vous courez le risque que cette peine soit mise à exécution", a déclaré le président du tribunal.

"Défaillance de l'État"

"Ils n'ont qu'à me mettre en prison, ce sera plus simple [...] Je continuerai à me battre dans la prison", a réagi Cédric Herrou, qui a annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation. En pénétrant dans la salle d'audience, il avait déclaré : "C'est le rôle d'un citoyen en démocratie d'agir quand il y a une défaillance de l'État".

>> Lire le webdoc : "Roya, l'insoumise : une vallée française prend fait et cause pour les migrants"

En première instance, le tribunal l'avait condamné à 3 000 euros d'amende avec sursis pour avoir, en 2016, pris en stop des migrants côté italien. Il avait été relaxé pour l'occupation illicite d'un bâtiment SNCF désaffecté où il avait abrité une cinquantaine d'Érythréens. 

FRANCE 24

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.