Accéder au contenu principal

Mondiaux d'athlétisme : Pierre-Ambroise Bosse décroche l'or sur 800 m

Pierre-Ambroise Bosse, champion du monde du 800 m.
Pierre-Ambroise Bosse, champion du monde du 800 m. Glyn Kirk, AFP

Auteur d'un dernier tour de folie, le Français Pierre-Ambroise Bosse a décroché l'or sur le 800 m, aux mondiaux d'athlétisme de Londres. La France a empoché deux médailles, avec le bronze décroché à la perche par l'éternel Renaud Lavillenie.

Publicité

Historique ! Le Français Pierre-Ambroise Bosse a remporté le titre mondial du 800 m mardi soir au stade olympique de Londres, la première médaille française des Mondiaux-2017 et le 11e titre mondial de l'histoire de l'athlétisme français. Bosse (25 ans) s'est imposé en 1'44''67, devant le Polonais Adam Kszczot (1'44''995) et le Kényan Kipyegon Bett (1'45''21).

Au pied du podium aux Jeux de 2016, "alors [qu'il se] sentait assez fort pour aller provoquer David Rudisha pour l'or", Bosse était arrivé aux Mondiaux sur la pointe des pieds, souffrant à un ischio-jambier et n'ayant que trois courses à son actif.

Coup de poker

"Mais je suis un joueur de poker et je dois être là, c'est mon boulot", avait assuré le Nantais. Après avoir passé les séries et, difficilement, les demi-finales, repêché au temps, Bosse a réussi son coup de poker en attaquant à 200 m de l'arrivée et en résistant jusqu'au bout à ses adversaires.

Il avait également affirmé, en arrivant à Londres, que les cartes étaient redistribuées avec l'absence sur blessure de Rudisha, double champion olympique et du monde, et détenteur du record planétaire (1:40.91).

Éternel Lavillenie

La France, qui a donc décroché la 11e médaille d'or de son histoire, a vécu une soirée particulièrement prolifique, puisque Renaud Lavillenie a pour sa part décroché la médaille de bronze du saut à la perche. Le champion olympique 2012, qui a franchi 5,89 m au deuxième essai, a été devancé par le Polonais Piotr Lisek et l'intouchable Américain Sam Kendricks, seul à 5,95 m.

Et la soirée aurait même été parfaite pour le clan tricolore, si Mahiedine Mekhessi n'avait pas échoué à quelques dixièmes du podium sur le 3 000 m steeple. Comme Garfield Darien la veille sur le 110 m haies, le triple médaillé olympique a franchi la ligne à la 4e place, malgré une très belle dernière ligne droite.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.