Accéder au contenu principal

Corée du Nord : Macron appelle à "prévenir toute escalade des tensions"

Emmanuel Macron et Donald Trump aux Invalides, le 13 juillet.
Emmanuel Macron et Donald Trump aux Invalides, le 13 juillet. Bertrand Guay, AFP

Emmanuel Macron a appelé samedi "à la responsabilité de tous et à prévenir toute escalade des tensions" dans la péninsule coréenne. Depuis plusieurs jours, Washington et Pyongyang se livrent à une escalade verbale sans précédent.

Publicité

Samedi 12 août, Emmanuel Macron a appelé, dans un communiqué "à la responsabilité de tous et à prévenir toute escalade des tensions" dans la péninsule coréenne, après plusieurs jours de surenchère entre Washington et Pyongyang.

Le chef de l'État s'est également entretenu samedi au téléphone avec son homologue américain Donald Trump, poursuivant, selon l'Élysée, "l'objectif d'amener la Corée du Nord à se conformer à ses obligations internationales".

>> À lire : La Corée du Nord fait ressurgir les abris anti-atomiques de New York

Peu auparavant, Emmanuel Macron avait fait part dans un communiqué "de sa préoccupation devant l'aggravation de la menace balistique et nucléaire en provenance de Corée du Nord qui porte atteinte à la préservation de la paix et de la sécurité internationales".

"Le régime nord-coréen est aujourd'hui engagé dans une escalade dangereuse, qui fait peser une menace sérieuse sur la sécurité de ses voisins, ainsi que sur la pérennité du régime international de non-prolifération", écrivait l'Élysée.

"Reprendre la voie du dialogue"

"Face à cette menace, la communauté internationale doit agir de façon concertée, ferme et efficace, comme elle vient de le faire au Conseil de sécurité, afin d'amener la Corée du Nord à reprendre sans condition la voie du dialogue", a poursuivi la présidence française.

"Avec les autres membres du Conseil de sécurité", la France demande à la Corée du Nord "de se conformer sans délai à ses obligations internationales et de procéder au démantèlement complet, vérifiable et irréversible de ses programmes nucléaires et balistiques", ajoutait-elle.

Donald Trump entretient un haut niveau de tension sur le dossier nord-coréen, affirmant que l'option militaire était "prête à l'emploi" contre Pyongyang qui a menacé de lancer une attaque près de l'île américaine de Guam, avant-poste militaire stratégique des États-Unis dans le Pacifique.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.