Accéder au contenu principal

Plus de 750 morts dans les inondations en Inde, au Népal et au Bangladesh

Un habitant essayant de sauver ses biens des inondations à Malda, au Bengale, le 21 août.
Un habitant essayant de sauver ses biens des inondations à Malda, au Bengale, le 21 août. Diptendu Dutta, AFP

Au moins 750 personnes sont mortes dans les inondations provoquées par la mousson qui frappe l'Inde, le Népal et le Bangladesh. Selon la Croix-Rouge, il s'agit des plus graves inondations en Asie du Sud depuis des décennies.

PUBLICITÉ

La Croix-Rouge estime que quelque 24 millions de personnes sont menacées par les inondations liées à la mousson, qui a déjà causé la mort de plus de 750 habitants en Asie du Sud. "La situation ne cesse d'empirer. Au Népal, où les eaux commencent à refluer, nos équipes font face à des communautés qui ont perdu leur maison, leurs papiers d'identité, tout, et au Bangladesh et en Inde, le nombre de personnes affectées croît d'heure en heure, alors que les eaux montent", a déclaré mardi 22 août Jagan Chapagain, sous-secrétaire général pour les programmes et opérations auprès de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Selon lui, il s'agit des "plus graves inondations en Asie du Sud depuis plusieurs décennies. Des communautés entières sont coupées de tout, le seul moyen de venir en aide à ces villages est le bateau, et beaucoup n'ont presque plus de vivres".

Appel à l’aide internationale

Au Bangladesh, le Croissant-Rouge local a qualifié les inondations de pires jamais enregistrées dans le pays, tandis qu’au Népal, un appel à l'aide global d'environ 3,5 millions de francs suisses (3 millions d'euros) a été lancé pour venir en aide à 81 000 personnes vivant dans les régions les plus touchées.

En Inde, la Fédération a débloqué une aide d'urgence de 320 000 francs suisses (281 000 euros) fin juillet. Un deuxième versement est prévu dans les prochains jours.

Une série d'inondations et de glissements de terrain frappe le sous-continent depuis la deuxième semaine d'août, au moment où la mousson fait sentir ses effets sur les parties nord et est de la région. Un précédent bilan diffusé dimanche faisait état de 700 morts.

Une cinquantaine de nouveaux corps ont été découverts dans la nuit de dimanche à lundi au Bihar (nord de l'Inde), portant à 253 le nombre de victimes dans cet État, a indiqué à l'AFP un responsable du département de gestion des catastrophes. Les États de l'Assam, Uttar Pradesh, Bengale occidental et l'Himalaya indienne sont également affectés.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.