Accéder au contenu principal

Mondiaux de judo: la Japonaise Ai Shishime, tombeuse de Kelmendi, sacrée en -52 kg

2 mn
Publicité

Budapest (AFP)

Ai Shishime, tombeuse de la grandissime favorite Majlinda Kelmendi en demi-finales, a été sacrée championne du monde de judo en -52 kg au bout d'une finale 100% japonaise, mardi à Budapest.

Shishime (23 ans) s'est imposée sur ippon contre Natsumi Tsunoda (25 ans). Toutes deux participaient aux Championnats du monde pour la première fois.

Un peu plus tôt en demi-finales, Shishime avait réussi l'exploit de battre la montagne Kelmendi, alors invaincue depuis novembre 2015 et une série de 32 combats. Il a fallu 9 min 30 sec de combat à la Japonaise pour venir à bout de la Kosovare.

Sonnée, la championne olympique en titre, double championne du monde (2013 et 2014) et triple championne d'Europe (2014, 2016 et 2017) n'a pas su se ressaisir à temps: elle s'est inclinée une deuxième fois de suite dans le match pour une médaille de bronze face à la Brésilienne Erika Miranda, sur un waza-ari.

L'autre médaille de bronze est revenue à la Russe Natalia Kuziutina, tombeuse d'Amandine Buchard en repêchage.

Fort de ce nouveau titre, le Japon a remporté les trois premières médailles d'or mises en jeu sur les tatamis hongrois (-48 kg, -52 kg et -60 kg).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.