Accéder au contenu principal

Washington demande à Moscou de fermer des missions diplomatiques aux États-Unis

Les États-Unis demandent à la Russie de fermer son consulat à San Francisco.
Les États-Unis demandent à la Russie de fermer son consulat à San Francisco. Mladen Antonov, AFP

Washington a demandé, jeudi, à Moscou de fermer son consulat à San Francisco,ainsi que deux autres bâtiments diplomatiques annexes, en riposte à la demande faite aux Américains de réduire ses effectifs diplomatiques en Russie.

PUBLICITÉ

L’administration américaine a demandé, jeudi 31 août, à la Russie de fermer son consulat à San Francisco ainsi que deux bâtiments diplomatiques annexes situés à Washington et à New York. Cette annonce est une riposte explicite à la demande faite, en juillet, par Moscou à Washington de réduire ses effectifs diplomatiques sur le sol russe.

"Dans l'esprit de parité invoqué par la Russie, nous demandons au gouvernement russe de fermer son consulat général à San Francisco, ainsi qu'une annexe de chancellerie à Washington et une annexe consulaire à New York", a déclaré la porte-parole du département d'État, Heather Nauert. Et d’ajouter : "Ces fermetures doivent intervenir d'ici le 2 septembre".

Toutefois, dans un communiqué diffusé jeudi, le département d'État assure vouloir "mettre un terme au cercle vicieux", qui ne cesse de détériorer les relations entre les deux pays, et espère que sa décision n'entraînera pas de "nouvelles représailles".

Lavrov exprime ses regrets

En juillet, la Russie avait ordonné aux Américains de réduire les effectifs de leur personnel diplomatique et technique de plus de moitié sur son sol, à savoir 455 personnes, dans la foulée de l'adoption par le Congrès de nouvelles sanctions contre Moscou concernant l'Ukraine.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a exprimé ses regrets au chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, lors d'une conversation téléphonique, a indiqué le ministère russe.

"Le ministre a regretté l'escalade des tensions dans les relations bilatérales, qui n'a pas été initiée par nous, et a indiqué que les nouvelles mesures annoncées par les Américains seront étudiées avec attention à Moscou", a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.