Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Mouvement des "gilets jaunes" : le carburant des extrêmes ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Claude Juncker : "Nous entretenons des relations difficiles avec l’administration Trump"

En savoir plus

FOCUS

23 millions de candidats, 127 000 postes : Indian Railways recrute !

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Enrico Letta : "Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Durpaire et nos ancêtres pas si Gaulois

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manou Gallo, un nouvel album groove et funk à la sauce ivoirienne

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Lille: Ryad le jardinier, le bio au quartier

En savoir plus

L’invité du jour

Riad Sattouf : "La BD est le moyen d'expression le plus puissant"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Daniel Kretinsky, le milliardaire tchèque à l'assaut de la presse française

En savoir plus

Découvertes

L'association mondiale des clowns pense que le film "Ça" dénigre la profession

© WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT LLC. ALL RIGHTS RESERVED, Brooke Palmer

Texte par Chloé ROCHEREUIL

Dernière modification : 31/08/2017

L'adaptation cinématographique du roman "Ça" de Stephen King viendrait, selon l'association, rajouter une couche à la mauvaise réputation des clowns.

Vous avez bien lu, il existe une association mondiale des clowns. Et qui plus est, elle est en colère. Marre des clowns méchants, marre des nez rouges encore et toujours perçus comme des psychopathes prêts à manger des enfants innocents.

VOIR AUSSI : Ce que la peur des clowns aux États-Unis nous dit du phénomène d'hystérie collective

Dans une interview au Hollywood Reporter, la présidente de l’association mondiale des clowns, Pam Moody, s’inquiète du nouveau coup dur que le film "Ça" pourrait porter à la profession. L’adaptation cinématographique du roman de Stephen King qui met en scène un clown maléfique qui terrorise une petite ville américaine – et dont la sortie est prévue en France pour le 20 septembre – présente selon la patronne des clowns, un "personnage de fiction qui n’a rien à voir avec les vrais clowns".

"Ça" a-t-il rendu les clowns méchants ? 

"Des clowns avaient des spectacles qui se sont vus annulés. C’est vraiment malheureux", poursuit Pam Moody, qui regrette que la profession soit de plus en plus impactée par l’image négative du clown véhiculée par la fiction et les médias. L’association a même publié un communiqué intitulé "WCA s’insurge contre les clowns effrayants", en assurant que les personnages de films d’horreur "ne sont pas des clowns".

En avril dernier, Stephen King s’était déjà défendu de ces critiques dans un tweet :

"Les clowns sont énervés contre moi. Désolé, la plupart sont super. MAIS… les enfants ont toujours été effrayés par les clowns. Ne tirez pas sur le messager."

Ces derniers mois, de nombreuses histoires de clowns rodeurs ont émergé dans les médias, d'abord aux États-Unis, puis en Europe, renforcant d'autant la réputation négative du personnage. Et si "Ça" a peut-être joué dans la degradation de l’image des clowns, n’oublions quand même pas l’existence de ce personnage qui, mine de rien, a peut-être aussi sa part de reponsabilité :

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 31/08/2017